Humoristes populaires de nouveau en prison

Par Par Lay

Par Par Lay

© AI


Par Par Lay, alias U Pa Pa Lay, a été arrêté le 25 septembre 2007 à Mandalay au cours de la répression des manifestations antigouvernementales par les forces de sécurité. Il a été appréhendé après avoir pris la tête d’un groupe de membres de l’opposition qui ont fait des offrandes à des moines bouddhistes. On ignore où il est détenu.

Par Par Lay est un humoriste très populaire au Myanmar. Ce n’est pas la première fois qu’il est emprisonné.

Le 4 janvier 1996, à l’occasion du 48e anniversaire de l’indépendance du Myanmar (qui était auparavant rattaché au Royaume-Uni), un groupe d’artistes dont faisait partie Par Par Lay avait donné une représentation au domicile d’Aung San Suu Kyi, la dirigeante du parti d’opposition NLD. Pendant le spectacle, Par Par Lay avait plaisanté en disant que les coopératives de l’État étaient des voleuses, et il avait interprété une chanson comique sur les généraux au pouvoir dans le pays.

Après la représentation, lui et les autres membres de la troupe, appelée Les frères moustache, avaient été arrêtés. La plupart avaient été libérés au bout d’un mois, mais Par Par Lay, un autre comédien et deux membres de la NLD avaient été inculpés pour avoir diffusé ou voulu diffuser «de fausses nouvelles, en étant bien conscients de leur nature infondée».

Lorsque des membres de la NLD et leurs avocats ont essayé d’assister au procès, ils ont trouvé les portes du tribunal fermées. Ils ont ensuite appris qu’un juge et un avocat de l’accusation s’étaient rendus à la prison de Mandalay pour que le procès puisse s’y dérouler. Les inculpés n’ont pas été autorisés à bénéficier des services ’un avocat.

Le 18 mars 1996, Par Par Lay a été condamné à sept ans d’emprisonnement. Il a purgé une partie de sa peine dans un camp de travail, où il a été forcé de travailler les jambes entravées par des barres de fer.
Des milliers de sympathisants d’Amnesty International à travers le monde, y compris des comédiens célèbres, ont demandé la libération de Par Par Lay et de ses amis.

Par Par Lay a recouvré la liberté le 13 juillet 2001, mais il a été placé sous étroite surveillance par les services de renseignement militaires. On ignore où il est détenu à l’heure actuelle.

 

Zargana, alias Thu Ra, chirurgien dentiste de formation, est un humoriste très connu au Myanmar. Il a produit et a joué dans un certain nombre de films après s’être vu interdire de donner des représentations en public il y a plusieurs années.

Zargana a été arrêté le 25 septembre 2007 à Rangoun. Selon les informations disponibles, il appelait les personnalités de l’industrie du spectacle au Myanmar à se mobiliser en faveur des manifestations. On ignore où il est détenu.

Zargana a été arrêté une première fois le 2 octobre 1988, après avoir participé aux manifestations de masse qui s’étaient déroulées à Rangoun en août 1988 et qui étaient pacifiques dans la plupart des cas. Les protestataires demandaient que l’armée ne contrôle plus le gouvernement et qu’un système démocratique basé sur le multipartisme soit mis en place sous l’égide d’un gouvernement civil. Zargana avait apparemment pris part à plusieurs manifestations en se moquant du gouvernement provisoire de Maung Maung, affirmant que c’était en fait l’armée qui tirait les ficelles du pouvoir. Il avait été libéré le 21 avril 1989.

Zargana a été arrêté une deuxième fois en mai 1990 après avoir apparemment imité un responsable gouvernemental lors d’un événement auquel assistaient des milliers de personnes. Il a été condamné à cinq ans d’emprisonnement, puis libéré le 25 mars 1994. 

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE