Annual Report 2013
The state of the world's human rights

27 July 2010

Ossétie du Sud : un militant de la société civile passé à tabac

Ossétie du Sud : un militant de la société civile passé à tabac

Amnesty International a appelé les autorités de facto d'Ossétie du Sud à mener dans les meilleurs délais une enquête exhaustive et impartiale sur l'agression d'un éminent journaliste et militant de la société civile.

Timour Tskhovrebov a indiqué à Amnesty International qu'il avait été attaqué samedi 24 juillet dans le centre de Tskhinvali par une dizaine de personnes. Il en a gardé une blessure à l'arme blanche dans le cou, un doigt fracturé et des lésions causées par les coups de poing qu'il a reçus sur le visage et le corps. Il est toujours en convalescence à l'hôpital.

Selon lui, l'un de ses agresseurs l'a menacé avec un pistolet et une voiture l'a renversé accidentellement alors qu'il tentait de prendre la fuite.

Il a déclaré qu'il avait reconnu ses trois principaux agresseurs, tous membres du Parlement d'Ossétie du Sud, et qu'il pensait avoir été pris pour cible en raison de son travail journalistique, de ses opinions politiques dissidentes et de ses activités de militant de la société civile.

« Les autorités de facto doivent mener sans délai une enquête impartiale et déférer les responsables présumés devant la justice, quelle que soit l'identité des agresseurs. Elles doivent montrer que de tels actes ne seront pas tolérés », a déclaré Nicola Duckworth, directrice du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

En juin, Timour Tskhovrebov a participé au Forum civique osséto-géorgien aux Pays-Bas et cosigné un document appelant les parties aux discussions de Genève sur la Géorgie à veiller à ce que les besoins humanitaires des personnes touchées par le conflit entre cet État et l'Ossétie en 2008 soient examinés et, en priorité, à permettre aux habitants de cette région de circuler librement.

Le 22 juillet, Boris Tchotchiev, un haut responsable d'Ossétie du Sud, a condamné ce forum, le qualifiant de déloyal et dommageable à la position de la délégation sud-ossète présente aux discussions de Genève.

Il s'en est pris particulièrement à Timour Tskhovrebov parmi les personnes ayant participé au forum.

L'Ossétie du Sud, une région séparatiste de la Géorgie, était au centre d'une guerre qui a duré huit jours entre cet État et la Russie en août 2008. À l'issue de ce conflit, plusieurs importantes restrictions mutuelles à la liberté de circulation ont été instaurées par Tbilissi et Tskhinvali.

Dans le cadre de la trêve conclue en septembre 2008 entre la Géorgie et la Russie, des délégations des deux pays se réunissent périodiquement à Genève pour discuter de la gestion d'après-crise.

Issue

Activists 
Freedom Of Expression 
Torture And Ill-treatment 

Country

Georgia 
Russian Federation 

Region

Europe And Central Asia 

@amnestyonline on twitter

News

25 July 2014

The sentencing of a newspaper editor and a human rights lawyer to two years in prison on charges of contempt of court after a grossly unfair trial in Swaziland is an outrageous... Read more »

24 July 2014

The prolonged execution of a prisoner in Arizona yesterday represents another wake-up call for authorities in the USA to abolish the death penalty, said Amnesty International... Read more »

22 July 2014

Indonesia’s new President Joko Widodo must deliver on campaign promises to improve Indonesia’s dire human rights situation, Amnesty International said.

Read more »
24 July 2014

Poland is the first European Union member state to be found complicit in the USA’s rendition, secret detention, and torture of alleged terrorism suspects, Amnesty International... Read more »

25 July 2014

Amnesty International's experts respond to some of the questions raised around the Israel/Gaza conflict.

Read more »