24 November 2009
Protéger les mineures employées de maison en Haïti

Les mineurs employés de maison vivent avec une famille d'accueil et effectuent des tâches domestiques contre l'hébergement et le repas. Ils sont fréquemment exploités, maltraités et privés de leurs droits à l'éducation, à la santé et à l'alimentation. Les Nations unies ont qualifié leur situation de forme moderne d'esclavage.

Les filles sont aussi particulièrement exposées aux violences physiques et sexuelles, qui sont très fréquentes en Haïti. Dans plus de la moitié des viols signalés, les victimes sont âgées de dix-huit ans ou moins. Les mineures employées de maison sont isolées du reste de la société, personne pour ainsi dire ne se souciant de leur sort. Elles sont par ailleurs tributaires de leur famille d'accueil et peuvent difficilement se soustraire aux sévices. Elles sont nombreuses à se retrouver à la rue où, pour survivre, elles n'ont d'autre solution que de se prostituer.

Haïti ne dispose pas de lois fortes pour protéger les droits des enfants. Bien que le pays ait ratifié les traités internationaux en la matière, il n'a pas incorporé les dispositions de ces textes dans la législation nationale. Passez à l'action et appelez le Parlement d'Haïti à protéger les mineures haïtiennes qui travaillent comme domestiques.

568
Actions taken

Take Action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,055
Total Actions taken
by people like you