Annual Report 2013
The state of the world's human rights

14 July 2009

Les Sierra-Léonais ignorent que Charles Taylor est actuellement jugé

Les Sierra-Léonais ignorent que Charles Taylor est actuellement jugé
Charles Taylor, l'ancien président du Liberia, a commencé mardi à témoigner dans le cadre de son procès devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone à La Haye.

Amnesty International est préoccupée par le fait que malgré l'importance de ce procès pour les victimes du conflit en Sierra Leone, de nombreux Sierra-Léonais ignorent son existence et ne suivent pas les débats.

« Aujourd'hui, le Tribunal spécial pour la Sierra Leone à Freetown, où l'on peut suivre par liaison vidéo les audiences qui se déroulent à La Haye, était presque vide. Les gens ne semblent pas être au courant de ce qui se passe », a déploré Tania Bernath, d'Amnesty International, qui se trouve actuellement en Sierra Leone.

Amnesty International estime que les mesures qui sont actuellement prises pour informer les Sierra-Léonais au sujet du procès sont insuffisantes. L'organisation a déclaré que des mesures supplémentaires doivent être prises pour que les victimes du conflit en Sierra Leone, y compris celles qui vivent dans des régions rurales, reçoivent facilement des informations qui présentent pour elles un véritable intérêt.

Charles Taylor doit faire face à 11 chefs d'accusation de crimes contre l'humanité et crimes de guerre qu'il est soupçonné d'avoir commis en Sierra Leone.

Son procès a été délocalisé à La Haye en janvier 2008 car l'on craignait qu'il n'entraîne une instabilité en Sierra Leone et au Liberia, pays voisin.

Le procès a repris lundi, après la phase d'accusation qui s'est achevée en février 2009.

La phase de défense de Charles Taylor a débuté lundi et l'on s'attend à ce qu'elle dure plusieurs mois. C'est la première fois qu'un chef d'État africain est poursuivi devant un tribunal pénal international pour des crimes perpétrés contre des Africains.

Le principal avocat de la défense, Courtney Griffith, a commencé par présenter dans ses grandes lignes la stratégie de la défense, qui nie l'implication de Charles Taylor dans les crimes – meurtres, mutilations, violences sexuelles et enrôlement d'enfants soldats, notamment – qui lui sont reprochés. Cette phase de défense vient à la suite des témoignages donnés par 91 témoins de l'accusation lors de la phase d'accusation qui a pris fin en février 2009.

Issue

Crimes Against Humanity And War Crimes 
Trials And Legal Systems 

Country

Liberia 
Sierra Leone 

Region

Africa 

@amnestyonline on twitter

News

22 July 2014

The Gambian government must abolish the laws and iron fisted practices that have resulted in two decades of widespread human rights violations, Amnesty International said as it... Read more »

24 July 2014

The prolonged execution of a prisoner in Arizona yesterday represents another wake-up call for authorities in the USA to abolish the death penalty, said Amnesty International... Read more »

22 July 2014

Indonesia’s new President Joko Widodo must deliver on campaign promises to improve Indonesia’s dire human rights situation, Amnesty International said.

Read more »
24 July 2014

Poland is the first European Union member state to be found complicit in the USA’s rendition, secret detention, and torture of alleged terrorism suspects, Amnesty International... Read more »

21 July 2014

Ahead of a legal intervention by Amnesty International and others in the rendition case of the Libyan national Abdul-Hakim Belhaj, Amnesty International... Read more »