Annual Report 2013
The state of the world's human rights

11 May 2009

Libération de trois militants en Malaisie

Libération de trois militants en Malaisie
Les autorités malaisiennes ont libéré samedi 9 mai trois militants des droits humains de l’organisation Force d’action pour les droits des hindous.

Les trois hommes faisaient partie d’un groupe de cinq militants de cette organisation qui avaient été arrêtés et placés en détention en décembre 2007 en vertu de la Loi relative à la sécurité intérieure pour avoir organisé sans autorisation des manifestations. Deux d’entre eux avaient été libérés le 5 avril 2009.

Cependant, d’après certaines informations, l'un des détenus, T. Vasanthakumar, a été libéré sous conditions – interdiction de parler aux médias et respect d’un couvre-feu, notamment.

« Nous saluons certes la libération des cinq militants de la Force d’action pour les droits des hindous, mais rappelons que ces personnes étaient des prisonniers d’opinion et n’auraient jamais dû être détenues, a expliqué Donna Guest, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International. De plus, nous appelons le gouvernement à lever toutes les conditions auxquelles sont soumis ces cinq militants. »

La Force d’action pour les droits des hindous est une coalition qui se bat pour le respect des droits des Malaisiens d’origine indienne marginalisés. Elle a organisé en novembre 2007 un rassemblement en vue de remettre une pétition au siège de la représentation britannique au sujet des revendications des Indiens après la période coloniale.

La police, qui avait refusé de délivrer une autorisation pour le rassemblement, a fait usage d’une force excessive contre les manifestants, utilisant des canons à eau, du gaz lacrymogène et des matraques, et causant de nombreuses blessures.

Les personnes libérées samedi sont les avocats Uthayakumar Ponnusamy et Manoharan Malayalam, et le secrétaire de l’organisation, T. Vasanthakumar.

La Loi relative à la sécurité intérieure est toujours en vigueur et un nombre indéterminé de personnes sont toujours détenues sans inculpation. Cette loi permet de placer des personnes en détention pour une durée illimitée, sans inculpation ni jugement.  

Amnesty International a demandé que cette loi soit abrogée ou amendée afin que soient supprimées les dispositions qui permettent une quelconque forme de détention administrative.

Une vague d’arrestations a eu lieu la semaine dernière en Malaisie, qui s’inscrit dans le cadre de mesures de répression contre la dissidence prises par le nouveau gouvernement du Premier ministre Najib Abdul Razak.  

« La récente série d’arrestations de courte durée visant des personnes critiques à l’égard des autorités représente une mesure décevante de la part du nouveau gouvernement malaisien », a ajouté Donna Guest.

Les autorités ont manifestement arrêté des personnes qui n’avaient fait qu’exprimer leurs opinions politiques ou se rassembler pacifiquement pour protester contre le gouvernement. La totalité des personnes interpellées ont été libérées. Amnesty International a exhorté le gouvernement malaisien à ne pas réprimer la dissidence pacifique en arrêtant arbitrairement les personnes qui le critiquent.

Read More

Des journaux malaisiens d'opposition voient leurs activités suspendues du fait de la politique répressive du gouvernement (nouvelle, 25 mars 2009)
Huit personnes inculpées à la suite d'un coup de filet visant des internautes en Malaisie (nouvelle, 17 mars 2009)

Issue

Activists 
Detention 
Freedom Of Expression 
Prisoners Of Conscience 

Country

Malaysia 

Region

Asia And The Pacific 

@amnestyonline on twitter

News

21 August 2014

Children accused of being members of armed groups in the conflict in Mali are languishing in adult jails while human rights abuses continue.

Read more »
15 August 2014

The number of killings perpetrated by the police is on the rise again in the Dominican Republic whilst legislation intended to fix the problem stalls and stagnates in Congress... Read more »

19 August 2014

A Manipur court ruling directing the release of prisoner of conscience Irom Sharmila because there were no grounds for charging her with attempted suicide is a legal and... Read more »

21 August 2014

After fleeing their homes and surviving a perilous Mediterranean crossing, African migrants in Italy are falling prey to labor gangs.

Read more »
20 August 2014

The apparent execution-style killing by the Islamic State (IS) armed group of a US reporter who went missing in Syria constitutes a war crime.

Read more »