Document - Qatar: Further information on: Fear for safety: Hamda Fahad Jassem Al-Thani

ACTION URGENTE

DOCUMENT PUBLIC MDE 22/003/2006 – ÉFAI

Londres, le 20 octobre 2006



Informations complémentaires sur l’AU 63/05 (MDE 22/001/2005 du 15 mars 2005) et ses mises à jour (MDE 22/002/2005 du 18 août 2005 et MDE 22/001/2006 du 14 février 2006)



CRAINTES POUR LA SÉCURITÉ

QATAR Hamda Fahad Jassem Al Thani (f)



Hamda Fahad Jassem Al Thani a rejoint son mari saine et sauve en Égypte le 17 octobre 2006.


Le 10 juin, cette femme qui est membre de la famille au pouvoir dans l’État du Qatar a tenté de s’enfuir du domicile familial où elle était retenue contre son gré depuis novembre 2003. Elle s’est blessée à la jambe lors de cette tentative. À la suite de l’intervention du Comité des droits humains du Qatar, une ambulance a été envoyée chez Hamda Fahad Jassem Al Thani et celle-ci a été admise à l’hôpital. Le ministère de l’Intérieur a empêché les membres de sa famille de lui rendre visite. Lorsqu’elle a été rétablie, le bureau du procureur général a rempli les papiers nécessaires afin qu’elle puisse obtenir un passeport. En mars 2006, le ministère de l’Intérieur et le procureur général avaient assuré à Amnesty International que la sécurité d’Hamda Fahad Jassem Al Thani était garantie.


Hamda Fahad Jassem Al Thani a épousé Sayed Mohammed Sayed Saleh, un ressortissant égyptien, le 5 novembre 2002, en Égypte. Neuf jours plus tard, elle aurait été droguée puis enlevée par des membres des forces de sécurité qatariennes, qui l’ont ramenée au Qatar. Selon certaines informations, elle a été maintenue en détention secrète dans le quartier al Selyea de Doha pendant cinq mois, avant d’être transférée, en avril 2003, dans les locaux de la Direction de la sûreté spéciale, à Doha, où elle a été retenue captive jusqu’à novembre 2003. Les forces de sécurité l’auraient alors remise entre les mains de sa famille, qui la retenait contre son gré au domicile familial depuis lors.


Le 17 octobre, Hamda Fahad Jassem Al Thani a pris l’avion à Doha pour gagner l’Égypte, où elle a rejoint son mari. Tous deux ont remercié Amnesty International d’être intervenue en faveur d’Hamda.




Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes.
Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.


La version originale a été publiée par Amnesty International,
Secrétariat international, 1 Easton Street, Londres WC1X 0DW, Royaume-Uni.
La version française a été traduite et diffusée par Les Éditions Francophones d'Amnesty International - ÉFAI -
Vous pouvez consulter le site Internet des ÉFAI à l'adresse suivante :
http://www.efai.org

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE