Document - Israel/OPT: Further information: Prisoner in need of urgent medical treatment: Akram Rikhawi

Israël et territoires palestiniens occupés. Un prisonnier a besoin de soins médicaux de toute urgence

Action complémentaire sur l'AU 212/12, MDE 15/045/2012 – Israël et territoires palestiniens occupés 2 août 2012 2 août 2012

ACTION URGENTE

UN PRISONNIER A BESOIN DE SOINS MÉDICAUX DE TOUTE URGENCE

Akram Rikhawi, qui a mené une grève de la faim, a vu un médecin indépendant pour la troisième fois le 25 juillet dernier. Il lui a été recommandé de suivre un traitement spécialisé de toute urgence et de subir des examens médicaux pour ses divers problèmes de santé, qui s'aggravent, mais aucun soin ne lui a été prodigué.

Cette visite médicale a eu lieu après que le tribunal de district de Petah Tikva a décidé, le 23 juillet 2012, qu'Akram Rikhawi devrait pouvoir être examiné par un médecin indépendant sous deux jours. Médecins pour les droits humains (MDH) - Israël avait déposé un recours contre les Services pénitentiaires israéliens, qui s'étaient opposés à une telle consultation.

Le médecin de MDH-Israël a signalé que les crises d'asthme d'Akram Rikhawi étaient très variables malgré un traitement aux stéroïdes, ce qui est préoccupant car une grave crise pourrait se révéler fatale. Malgré les recommandations des médecins de MDH-Israël, Akram Rikhawi n'a toujours pas été examiné par un pneumologue pour évaluer l'étendue des dommages provoqués par cette maladie. Il a également besoin de reprendre son traitement contre le diabète, interrompu pendant la grève de la faim qu'il a mené pendant 102 jours, et il a besoin de soins neurologiques spécialisés car il souffre de lésions nerveuses de plus en plus importantes à la cuisse gauche.

Akram Rikhawi a déjà reçu la visite d'un médecin de MDH-Israël le 6 juin et le 4 juillet 2012. Cette organisation a demandé à plusieurs reprises que cet homme puisse régulièrement consulter un médecin indépendant, recevoir des soins spécialisés et subir les examens médicaux nécessaires dans un hôpital civil.

Akram Rikhawi a mis un terme à sa grève de la faim le 22 juillet dernier, après que les autorités israéliennes ont accepté de le relâcher le 25 janvier 2013, soit six mois avant la fin de sa peine.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en hébreu, en anglais ou dans votre propre langue :

exhortez les autorités à veiller à ce qu'Akram Rikhawi soit immédiatement transféré vers un hôpital civil et qu'il reçoive tous les soins spécialisés nécessaires, notamment les examens complémentaires dont il a besoin et des consultations régulières avec le médecin indépendant de son choix ;

engagez-les à veiller à ce que tous les prisonniers et détenus, y compris ceux en grève de la faim, puissent voir, régulièrement et en privé, des médecins indépendants, leurs familles et leurs avocats, qu'ils soient traités humainement et qu'ils ne soient punis en aucune façon en raison de leur grève.

VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 13 SEPTEMBRE 2012 À :

Commissaire des Services pénitentiaires israéliens

Lieutenant-General Aharon Franco

Israel Prison Service, PO Box 81

Ramleh 72100, Israël

Fax : +972 8 919 3800

Formule d'appel : Dear Lieutenant-General, / Monsieur,

Ministre de la Sécurité publique

Yitzhak Aharonovitch

Ministry of Public Security

Kiryat Hamemshala

Jerusalem 91181, Israël

Fax : +972 2 584 7872

Courriel : sar@mops.gov.il

Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,

Copies à :

Juge militaire et général de brigade

Brigadier General Danny Efroni

6 David Elazar Street

Hakirya, Tel Aviv, Israël

Fax : +972 3 569 4526

Courriel : avimn@idf.gov.il

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques d'Israël dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la seconde mise à jour de l'AU 212/12. Pour plus d'informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE15/044/2012/fr.

ACTION URGENTE

UN PRISONNIER A BESOIN DE SOINS MÉDICAUX DE TOUTE URGENCE

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Akram Rikhawi, 38 ans, a été arrêté en 2004 à un poste de contrôle par les forces de sécurité israéliennes alors qu'il rentrait chez lui à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. La même année, il a été condamné à neuf ans d'emprisonnement par un tribunal militaire. Amnesty International ignore de quoi il a été déclaré coupable. Cet homme souffre de plusieurs pathologies chroniques, notamment de diabète, d'asthme et d'ostéoporose, et il présente un taux de cholestérol élevé. Selon un médecin de MDH-Israël, celui-ci a reçu de très fortes doses de stéroïdes pour son asthme, ce qui pourrait « provoquer de graves dommages irréversibles à long terme ».

Akram Rikhawi figurait parmi les quelque 2 000 prisonniers et détenus palestiniens qui ont mené une grève de la faim pour protester contre les mauvaises conditions carcérales, y compris les placements à l'isolement, le fait de ne pas pouvoir voir leurs familles et les détentions sans inculpation. Ce mouvement collectif a pris fin le 14 mai dernier, à la suite d'un accord conclu avec les autorités israéliennes sous médiation égyptienne. Aux termes de cet accord, Israël s'engageait à mettre fin à la détention à l'isolement de 19 prisonniers et à lever l'interdiction des visites familiales aux prisonniers originaires de la bande de Gaza. Depuis le 16 juillet dernier, certains Palestiniens venant de cette région et détenus en Israël ont été autorisés à recevoir la visite de leurs proches. C'est la première fois depuis 2007 que les autorités israéliennes permettaient à des personnes originaires de Gaza et incarcérées en Israël à voir leurs familles. Néanmoins, Akram Rikhawi ne faisait pas partie de ceux bénéficiant d'un tel privilège ; il n'a pas vu sa famille, qui vit à Gaza, depuis 2006.

Pendant sa grève de la faim, cet homme a été placé à l'isolement, dans le but apparent de le punir. Il avait entamé cette grève pour protester contre les soins médicaux inadaptés qui lui étaient prodigués en prison, ce qui l'avait amené à réclamer sa libération anticipée, mais il s'était vu opposer un refus à deux reprises. MDH-Israël a demandé plusieurs fois aux Services pénitentiaires israéliens de permettre à Akram Rikhawi de se faire examiner par un médecin indépendant et de faire appel devant un tribunal de district, mais les Services n'ont autorisé que trois consultations. Les autorités israéliennes soutiennent que toute personne rendant visite à un prisonnier ou à un détenu doit d'abord passer un contrôle de sécurité. Il y a plusieurs mois, MHD-Israël a soumis aux Services pénitentiaires israéliens une liste de huit médecins pouvant se déplacer pour examiner des patients, mais fin juillet, seuls trois d'entre eux ont pu obtenir un accès.

Selon Addameer, au moins trois Palestiniens détenus en Israël mèneraient encore une grève de la faim. Hassan Safadi et Samer al Barq contestent leur maintien en détention sans inculpation (voir

http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE15/038/2012/fr).

Un troisième homme, Ayman Sharawna, a été arrêté le 31 janvier 2012, trois mois après avoir été libéré dans le cadre d'un échange de prisonniers en octobre 2011. Quelque 477 prisonniers palestiniens ont ainsi été relâchés par Israël en échange du soldat israélien Gilad Shalit, qui a alors retrouvé la liberté plus de cinq ans après avoir été capturé par des groupes palestiniens armés de Gaza, lors d'une attaque transfrontalière le 25 juin 2006. Selon Addameer, les autorités israéliennes affirment qu'Ayman Sharawna n'a pas respecté les conditions de sa libération et qu'il purge actuellement le reste de sa peine. Celui-ci mène une grève de la faim depuis le 1er juillet dernier pour contester son renvoi en prison. Il serait détenu à l'isolement dans la clinique de la prison de Ramleh.

Nom : Akram Rikhawi

Genre : homme

Action complémentaire sur l'AU 212/12, MDE 15/045/2012, 2 août 2012

image1.png image2.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE