Document - Iraq: Kurdish detainee on hunger strike in Iraq

Irak. Un détenu kurde en grève de la faim

AU 229/13, MDE 14/015/2013 - Irak 20 août 2013 20 août 2013

ACTION URGENTE

IRAK. UN DÉTENU KURDE EN GRÈVE DE LA FAIM

Un homme de 36 ans actuellement en grève de la faim est détenu sans inculpation ni jugement depuis 20 mois à Erbil, la capitale de la région du Kurdistan, en Irak. Il a été maintenu à l’isolement pendant les trois premiers mois et battu à plusieurs reprises. Les autorités l’accusent de divulguer des informations à un journal concernant des fraudes électorales.

Niaz Aziz Saleh, marié et père de deux filles, mène une grève de la faim depuis deux mois pour protester contre sa détention. Ses proches ont engagé deux avocats pour le défendre mais ceux-ci ne peuvent rien faire tant que cet homme ne sera pas inculpé. De plus, ils se sont vu empêcher par l’Asayish (les principales forces de sécurité de la région) de lui rendre visite en détention.

Niaz Aziz Saleh travaillait au bureau d’enregistrement au siège du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) à Salahuddin, près d’Erbil. Le 5 janvier 2012, des agents de sécurité, membres du Parastin – le service de renseignement du PDK – l’ont arrêté à son bureau. Sa famille ignorait ce qui lui était arrivé et où il se trouvait jusqu’à ce qu’elle reçoive un appel de la part d’un agent de sécurité de l’Asayish Gishti (les principales forces de sécurité du pays) à Erbil, qui lui a révélé le lieu de détention de cet homme et l’a informée qu’elle pouvait lui rendre visite. Elle a appris que Niaz Aziz Saleh avait été battu à plusieurs reprises pendant son interrogatoire lors de sa détention à l’isolement pendant environ trois mois.

En 2011, le magazine Levin, un hebdomadaire diffusé à Sulaymaniyah, a publié des articles détaillant la façon dont les élections parlementaires dans la région du Kurdistan avaient été truquées par le PDK. Le magazine a réussi à obtenir des informations confidentielles sur ce parti et des responsables du PDK soupçonnent Niaz Aziz Saleh d’être à l’origine de cette fuite. Cet homme est maintenant détenu depuis environ 20 mois sans inculpation ni jugement.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais ou dans votre propre langue :

engagez les autorités de la région du Kurdistan, en Irak, à libérer Niaz Aziz Saleh, à moins qu’il ne soit inculpé d’une infraction reconnue par le droit international. Cet homme doit être immédiatement informé de la raison de sa détention et déféré devant un tribunal afin d’en contester la légalité ;

demandez instamment aux autorités de veiller à ce qu’il puisse s’entretenir avec les avocats de son choix et recevoir régulièrement la visite de sa famille, et bénéficier des soins médicaux dont il pourrait avoir besoin ;

exhortez-les à diligenter une enquête indépendante et impartiale sur les coups qu’il semble avoir reçus et à traduire les responsables présumés en justice.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er OCTOBRE 2013 À :

Président du Kurdistan

Masu’d Barzani

Diwan, P.O. Box 60

Erbil, Kurdistan Region of Iraq, Irak

Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Premier ministre du Kurdistan

Nechirvan Barzani

Kurdistan Regional Government

Erbil, Irak

Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Premier ministre,

Ministre de l’Intérieur du Kurdistan

Karim Sinjari

Kurdistan Regional Government

Erbil, Irak

Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de l’Irak dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, adresse électronique, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

IRAK. UN DÉTENU KURDE EN GRÈVE DE LA FAIM

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Le Kurdistan irakien est une région semi-autonome depuis 1991. La vie politique y est dominée par deux partis principaux : le Parti démocratique du Kurdistan, dirigé par Masud Barzani, contrôle les gouvernorats d’Erbil et de Dohuk ; et l’Union patriotique du Kurdistan (UPK), dirigée par Jalal Talabani, le président irakien, gère le gouvernorat de Sulaymaniyah. Masud Barzani est le président de la région et son neveu, Nechirvan Barzani, en est l’actuel Premier ministre. Les services de sécurité (Asayish) et les forces armées (Pechmerga) sont sous l’autorité plus ou moins directe de ces deux partis.

Globalement, cette région est bien plus sûre que le reste du pays. Toutefois, bien que la situation des droits humains se soit améliorée ces dernières années, les forces de sécurité continuent de se rendre coupables d’atteintes aux libertés fondamentales, notamment des arrestations arbitraires, des détentions prolongées sans jugement, des actes de torture et des procès iniques. Les militants antigouvernementaux sont harcelés et parfois même placés en détention et torturés. En 2011, par exemple, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue et ont appelé à la fin de la corruption, du chômage et de la médiocrité des services publics, et réclamé des réformes politiques, la justice sociale et le respect des libertés et des droits humains. La population se plaint du contrôle politique et économique exercé par les deux partis politiques qui se partagent le pouvoir depuis 1991. Six manifestants ont trouvé la mort car les agents chargés du maintien de l’ordre ont eu recours à une force inutile ou excessive, et plusieurs personnes ont été arrêtées. Certaines auraient même été torturées.

Nom : Niaz Aziz Saleh

Homme

AU 229/13, MDE 14/015/2013, 20 août 2013

image1.png image2.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE