Document - Bahrain: Ill-treatment / Health Concern

ACTION URGENTE

DOCUMENT PUBLIC ÉFAI – 030533 – MDE 11/003/2003
AU 244/03

Avertissement : Amnesty International défend des individus sans prendre position ni sur leurs idées
ni sur les organisations auxquelles ils pourraient adhérer.


MAUVAIS TRAITEMENTS / PRÉOCCUPATIONS POUR LA SANTÉ

BAHREÏN 

Plus de 200 détenus à la prison de Jaww

________________________________________________________________________________________________________

Londres, le 15 août 2003


Selon des informations recueillies par Amnesty International, plus de 200 détenus ont entamé une grève de la faim il y a une dizaine de jours à la prison de Jaww, dans le sud de Bahreïn. Ces prisonniers protestent contre les mauvais traitements dont ils sont victimes et contre le fait qu’ils ne sont pas autorisés à s’entretenir avec des avocats et des organisations non gouvernementales. Amnesty International est préoccupée par le risque que la santé de ces détenus se dégrade.


Le 3 mars dernier, un prisonnier du nom de Yasser Makki serait mort en détention des suites d’une grève de la faim, faute d’avoir reçu à temps les soins médicaux requis par son état de santé.


À la suite de plaintes pour mauvais traitements, comme ceux qu’aurait subis le prisonnier Ghazi Munshed, qui dit avoir été battu devant sa famille, les détenus se seraient rendus maîtres de la colonie pénitentiaire n° 4.


Des organisations de défense des droits humains à Bahreïn déclarent avoir porté la question des mauvais traitements des prisonniers à l’attention des autorités du pays. Cependant, outre le fait qu’elles ne permettent pas à ces organisations d’entrer en contact avec les détenus, les autorités ne prennent pas les mesures adéquates pour lutter contre les mauvais traitements.



ACTION RECOMMANDÉE : dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-après(en arabe ou dans votre propre langue) :

– demandez instamment que des soins médicaux soient prodigués aux prisonniers et qu’un accès à une assistance judiciaire leur soit immédiatement garanti ;

– exhortez les autorités bahreïnites à ouvrir sans délai une enquête rigoureuse, indépendante et impartiale sur les allégations de mauvais traitements à la prison de Jaww ;

– appelez les autorités à traduire en justice toutes les personnes qui auraient infligé des mauvais traitements à des prisonniers tels que Ghazi Munshed ;

– demandez qu’une enquête rigoureuse, indépendante et impartiale soit ouverte sans délai sur la mort de Yasser Makki.





APPELS À :

Chef de l’État :

Shaikh Hamad bin ‘Issa Al Khalifa

Office of His Highness the Amir

P.O. Box 555

The Amiri Court, Rifaa Palace

Bahreïn

Télégramme : His Highness Shaikh Hamad bin ‘Issa Al Khalifa, The Amiri Court, Rifaa Palace, Bahreïn

Formule d’appel : Your Highness / Votre Altesse



Premier ministre :

His Excellency

Shaikh Khalifa Bin Salman Al Khalifa

Prime Minister

Office of the Prime Minister

PO Box 1000,

Manama, Bahreïn

Télégrammes : Prime Minister, Manama, Bahreïn

Télex : 9336 PROM BN ou 7889 PMPO BN

Fax : +973 533033

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Premier Ministre,



Ministre de l'Intérieur :

His Excellency

Shaikh Muhammad Bin Khalifa Al Khalifa

Minister of Interior

Ministry of Interior

PO Box 13

Manama, Bahreïn

Télégramme : Minister of Interior, Manama, Bahreïn

Télex : 9572 PSMKT BN ou 8333 ALAMAN BN

Fax : + 973 276765 / 290526

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,



COPIES aux représentants diplomatiques de Bahreïn dans votre pays.


PRIÈRE D'INTERVENIR IMMÉDIATEMENT.
APRÈS LE 26 SEPTEMBRE 2003, VÉRIFIEZ AUPRÈS DE VOTRE SECTION S'IL FAUT ENCORE INTERVENIR. MERCI.



La version originale a été publiée par Amnesty International,
Secrétariat international, 1 Easton Street, Londres WC1X 0DW, Royaume-Uni.
La version française a été traduite et diffusée par Les Éditions Francophones d'Amnesty International - ÉFAI -
Vous pouvez consulter le site Internet des ÉFAI à l'adresse suivante :
http://www.efai.org

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE