Document - Bulgaria and Romania: EU must address outstanding human rights concerns

Amnesty International





BULGARIE ET ROUMANIE

L’Union européenne doit s’attaquer aux problèmes qui demeurent en matière de droits humains

Index AI : EUR 02/002/2005

ÉFAI

Embargo : mercredi 19 octobre 2005
(07h00 TU, 09h00 heure de Bruxelles)


COMMUNIQUÉ DU BUREAU EUROPÉEN D’AMNESTY INTERNATIONAL


Bruxelles, le 19 octobre 2005 – À l’heure où la Commission européenne s’apprête à rendre publics, le 25 octobre, ses rapports d’observation annuels sur la Bulgarie et la Roumanie, Amnesty International appelle l’Union européenne à maintenir la pression sur ces deux candidats à l’adhésion à propos d’un certain nombre de problèmes cruciaux qui restent à régler en matière de droits humains.

L’organisation salue l’évolution positive de la protection et de la promotion des droits humains ces dernières années en Bulgarie et en Roumanie, mais elle estime qu’il reste des motifs de préoccupation dans ces deux pays, où des atteintes aux droits de la personne continuent d’être commises en violation des normes internationales relatives aux droits humains. Amnesty International a informé régulièrement la Commission de ses préoccupations.

Dans un document publié aujourd’hui, elle met l’accent sur les violations des droits des personnes souffrant de handicap mental, sur les mauvais traitements aux mains de responsables de l’application des lois, et sur la discrimination contre les Rom (Tsiganes).

Elle prie l’Union européenne d’exhorter les gouvernements bulgare et roumain à :

• garantir les droits fondamentaux des personnes souffrant de handicap mental en créant un système efficace de surveillance des institutions psychiatriques, notamment en instaurant un registre des décès de patients et de résidents dans ces institutions ;

• limiter l’usage abusif de la force par la police en veillant à ce que des enquêtes exhaustives et impartiales soient menées sur tous les cas d’utilisation d’armes à feu par des responsables de l’application des lois, à ce que les conclusions de ces enquêtes soient rendues publiques et à ce que les responsables soient traduits en justice ;

• prévenir le racisme et la discrimination contre les populations rom en veillant soigneusement à ce que les actes discriminatoires et racistes ne restent pas impunis.

Le document intitulé Bulgaria and Romania: Amnesty International concerns in EU accession countries est disponible sur le site : http://www.amnesty-eu.org. 


Pour obtenir de plus amples informations ou organiser une interview, veuillez contacter le Bureau européen d'Amnesty International à Bruxelles :

– Tél : 32 2 5021499

– Fax : 32 2 5025686

– Courriel : AmnestyIntl@aieu.be

– Site Internet : http://www.amnesty-eu.org



La version originale a été publiée par Amnesty International,
Secrétariat international, 1 Easton Street, Londres WC1X 0DW, Royaume-Uni.
La version française a été traduite et diffusée par Les Éditions Francophones d'Amnesty International – Éfai –
Vous pouvez consulter le site Internet des ÉFAI à l’adresse suivante :
http://www.efai.org



How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE