Document - Europe: Roma children cases : Governments must avoid stereotyping

Affaires concernant des enfants roms : les gouvernements doivent éviter les stéréotypes

AMNESTY INTERNATIONAL �ANNONCE À L’ATTENTION DES MÉDIAS��AILRC-FR

24 octobre 2013

Index AI : EUR 01/019/2013

�Affaires concernant des enfants roms : les gouvernements doivent éviter les stéréotypes

�Alors que la protection des enfants est une question très grave, la réponse de l’État se doit d’être proportionnée et non discriminatoire, a déclaré Amnesty International le 24 octobre, après que des enfants roms ont, dans le cadre de deux affaires distinctes, retrouvé leur famille en Irlande.

Ils ont été brièvement séparés de leur famille afin de confirmer leurs liens de parenté. Cela s’est déroulé peu après qu’en Grèce, une fillette blonde a été retirée d’une famille rom ; ses parents ont été accusés d’enlèvement et les recherches pour retrouver ses vrais parents se poursuivent.

« Les autorités doivent s’abstenir de prendre pour cibles les Roms en tant que minorité ethnique. Favoriser la perception selon laquelle il existe un lien entre origine ethnique et criminalité est discriminatoire. Les effets de ce genre de discours alimentent les stéréotypes racistes et sont potentiellement désastreux », a indiqué Jezerca Tigani, directrice adjointe du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

��Pour en savoir plus et organiser un entretien, veuillez entrer en contact avec:

Lydia Aroyo, attachée de presse Europe et Asie centrale au Secrétariat International : +44 (0) 20 74135599, +44 (0) 7771796350 (portable) ou laroyo@amnesty.org. ��Document public�**************************************** �Secrétariat International, Amnesty International, 1 Easton St., Londres WC1X, Royaume-Uni.

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE