Document - Philippines: Further information: Missing men believed to be in police custody

Philippines. Des hommes disparus seraient détenus par la police

Action complémentaire sur l'AU 13/12, ASA 35/002/2012 - Philippines 30 janvier 2012 ACTION URGENTE PHILIPPINES. DES HOMMES DISPARUS SERAIENT DÉTENUS PAR LA POLICE Trois hommes portés disparus depuis le 3 janvier seraient actuellement détenus par la police dans un lieu inconnu, aux Philippines. Selon une source fiable, le 3 janvier, des agents du Service de renseignement ont appréhendé Najir Ahung, Rasdie Kasaran et Yusup Mohammad au terminal réservé aux vols intérieurs de l'aéroport de Manille, à leur arrivée de Zamboanga. Avant d'être emmenés, Yusup Mohammad a appelé sa mère depuis son téléphone portable pour lui dire qu'ils étaient arrivés à Manille et Najir Ahung a envoyé un SMS à un de ses proches. On est sans nouvelles d'eux depuis. Une source fiable a informé Amnesty International que ces trois hommes se trouvent actuellement dans un lieu inconnu aux mains d'agents du Service d'enquêtes criminelles et de détection des crimes de la police nationale philippine. On craint qu'ils soient détenus au secret et risquent d'être victimes de torture et d'autres mauvais traitements. Les trois hommes faisaient escale à Manille alors qu'ils se rendaient au Soudan pour suivre le Programme de langue arabe de l'université internationale d'Afrique. Najir Ahung est père de dix enfants ; il enseigne l'arabe dans une école islamique dans l'île de Basilan, dans le sud des Philippines. Rasdie Kasaran a un enfant et il enseigne également dans une école islamique. Bien que les militaires philippins nient généralement toute implication dans des affaires de disparition forcée, au cours des dernières années, Amnesty International a rassemblé des informations sur le recours des militaires à la disparition forcée à l'encontre de militants et de combattants et partisans présumés de groupes d'insurgés. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais ou dans votre propre langue : faites part de votre inquiétude quant à la sécurité et le bien-être de Najir Ahung, Rasdie Kasaran et Yusup Mohammad, appréhendés le 3 janvier à l'aéroport de Manille ; exhortez les autorités à découvrir et à révéler immédiatement où sont détenus ces trois hommes ; appelez-les à les libérer immédiatement et sans condition ou à les inculper d'une infraction reconnue par la loi. ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 MARS 2012 À : Chef du Service d'enquêtes criminelles et de détection des crimes de la police Samuel Pagdilao, Jr. CIDG Office, Camp General Crame Quezon City, Philippines Fax : +63 2705 1526 (extension 5412) Formule d'appel : Dear Police Director, / Monsieur, Directeur général de la police nationale philippine Nicanor Bartolome Philippine National Police Headquarters Camp General Crame Quezon City, Philippines Courriel (via un formulaire) : http://www.pnp.gov.ph/main/index.php? option=com_contact&view=contact&id=1 &Itemid=67 Formule d'appel : Dear Police Director General, / Monsieur, Copies à : Secrétaire à l'Intérieur et au gouvernement local Jesse M. Robredo A. Francisco Gold Condominium II, EDSA cor. Mapagmahal St., Diliman, Quezon City, Philippines Courriel : jmrobredo@dilg.gov.ph Fax : +63 2925 0332 Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques des Philippines dans votre pays (adresse/s à compléter) : nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 13/12. Pour en savoir plus : http://amnesty.org/fr/library/info/ASA35/001/2012/fr.

30 janvier 2012 ACTION URGENTE PHILIPPINES. DES HOMMES DISPARUS SERAIENT DÉTENUS PAR LA POLICE COMPLÉMENT D'INFORMATIONS Najir Ahung, Rasdie Kasaran et Yusup Mohammad habitent tous trois dans la municipalité d'Al Barka, où est installé le camp du Front de libération islamique moro (MILF), un groupe d'insurgés. Cette municipalité, située dans la province insulaire de Basilan, dans le sud du pays, est témoin d'affrontements occasionnels entre les militaires philippins et le MILF. D'autres groupes armés, dont Abou Sayyaf, sont présents dans cette province, ce qui ajoute au climat d'instabilité qui y règne. Deux des affrontements les plus meurtriers de ces dernières années entre les militaires et le MILF ont eu lieu à Al Barka. Lors du premier, le 10 juillet 2007, 23 marines américains ont été tués, dont 14 décapités. Le second, le 19 octobre 2011, a fait plus de 45 victimes des deux côtés et a obligé 10 000 civils à se déplacer, engendrant une répression des habitants d'Al Barka ; les forces armées des Philippines ont notamment fait des déclarations sous serment contre X visant 300 résidents du village de Cambug, sans les nommer. Selon une source fiable, l'enlèvement de Najir Ahung, Rasdie Kasaran et Yusup Mohammad survient quelques semaines après cet événement. Dans les déclarations sous serment ou les mandats contre X, les autorités ne précisent pas le nom de la personne faisant l'objet de la plainte ou de l'arrestation. Étant donné que ces documents peuvent être utilisés contre n'importe qui, il en résulte des arrestations et des placements en détention arbitraires. Noms : Najir Ahung, Rasdie Kasaran et Yusup Mohammad Genre : hommes Action complémentaire sur l'AU 13/12, ASA 35/002/2012, 30 janvier 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE