Document - Maldives: Further information: Campaigner for religious tolerance released

Maldives. Un défenseur de la tolérance religieuse libéré

Informations complémentaires sur l’AU 368/11, ASA 29/001/2012 – Maldives 13 janvier 2012

ACTION URGENTE

UN DÉFENSEUR DE LA TOLÉRANCE RELIGIEUSE LIBÉRÉ Un militant maldivien, qui a été attaqué et placé en détention le 10 décembre 2011 pour avoir organisé une manifestation pacifique appelant à la tolérance religieuse, a été libéré le 6 janvier. Ses agresseurs sont toujours en liberté.

Ismail « Khilath » Rasheed a été agressé par une dizaine d'hommes opposés à une manifestation pacifique qu'il avait organisée le 10 décembre à Malé, la capitale. Il a eu le crâne fracturé à coups de pierre et les policiers ont procédé à son arrestation quelques jours plus tard.

Ce musulman soufi a été libéré le 6 janvier. Au terme de l'enquête menée sur sa participation à la manifestation, aucune charge n'a été retenue contre lui.

La police maldivienne a déclaré qu'Ismail « Khilath » Rasheed avait été interpellé parce qu'il est « contraire à la Constitution » de prôner la tolérance religieuse. L'interpellation de cet homme est survenue après qu'Adhaalath, parti de l'opposition qui promeut une interprétation stricte de la charia (loi islamique), a contacté la police pour l'exhorter à prendre des mesures à son encontre au motif qu'il avait organisé ce rassemblement.

En vertu de la Constitution de 2008, l'islam est la seule religion que les Maldiviens ont le droit de pratiquer.

Les groupes religieux conservateurs affirment pour leur part que seule une interprétation stricte des préceptes de l'islam sunnite est autorisée aux termes de la Constitution. Dans le cadre d'une campagne politique contre le président, les membres de l'opposition se sont alliés à ces groupes.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Amnesty International a engagé un dialogue avec le gouvernement maldivien afin que les auteurs présumés de l ' agression d ' Ismail « Khilath » Rasheed soient traduits en justice. Pour le moment, aucune action complémentaire n ' est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Ceci est la première mise à jour de l'AU 368/11. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA29/002/2011/fr.

Nom : Ismail « Khilath » Rasheed

Genre : homme

Informations complémentaires sur l'AU 368/11, ASA 29/001/2012, 13 janvier 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE