Document - India: ‘Vedanta Perspective’ falls far short of answering human rights concerns

Inde. Vedanta’s Perspective : les droits humains toujours sans réponse

AMNESTY INTERNATIONAL

ANNONCE À L'ATTENTION DES MÉDIAS

ASA 20/030/2012

AILRC-FR

20 août 2012

Vedanta's Perspective : les droits humains toujours sans réponse

Vedanta, géant de l'industrie extractive basé au Royaume-Uni, a produit un rapport visant à répondre aux préoccupations en matière de droits humains suscitées par son projet d'extension d'une raffinerie et sa participation dans une mine de bauxite dans l'État d'Orissa, en Inde. Amnesty International a souligné les écarts existant entre les affirmations de cette entreprise et la réalité sur le terrain.

« Le véritable indicateur de performance de Vedanta est son bilan en matière de droits humains sur le terrain. Selon des preuves récentes apportées par les communautés de l'État d'Orissa, l'entreprise n'a pas su résoudre un grand nombre de problèmes de droits humains liés à son activité.

« Vedanta se situe en-dessous des normes internationales concernant les compagnies minières. Elle refuse notamment de consulter en bonne et due forme les communautés affectées et ignore les droits des populations autochtones », explique Ramesh Gopalakrishnan, chercheur d'Amnesty International pour l'Asie du Sud.

« Le rapport Vedanta's Perspective ne fait que survoler la plupart des remarques émises par Amnesty International, or, cette entreprise doit aller bien plus loin si elle souhaite persuader ses critiques qu'elle change réellement d'approche. Vedanta doit être confrontée à la réalité des droits humains, et la pression de ses investisseurs à cet égard pourrait se révéler très utile. »

« Ce ne sont pas simplement les organisations de type ONG qui s'inquiètent des mauvaises pratiques de Vedanta. Les autorités indiennes, et notamment la Commission nationale des droits humains, ont également enquêté sur les activités de cette entreprise en Orissa. »

Le mardi 28 août – jour de l'Assemblée générale annuelle de Vedanta – Amnesty International publiera un rapport sur la situation en Orissa et la persistance des effets négatifs des activités de l'entreprise. Ce rapport portera sur les aspects principaux du document émis aujourd'hui par Vedanta.

Pour obtenir de plus amples informations ou organiser un entretien avec Ramesh Gopalakrishnan, veuillez prendre contact avec le Service de presse d'Amnesty International au +44 207 413 5566 ou à press@amnesty.org.

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE