Document - China: Further information on: Falun gong practitioner at risk of torture


Action complémentaire sur l'AU 163/09, ASA 17/043/2010 – Chine 22 octobre 2010


ACTION URGENTE

CHINE. UN PRATIQUANT DU FA LUN GONG RISQUE LA TORTURE

Qiao Yongfang, emprisonné en Chine pour avoir pratiqué de façon pacifique le Fa Lun Gong, a besoin de soins médicaux.Il a été transféré en septembre dans une unité pénitentiaire spéciale, ce qui renforce les craintes d'Amnesty International quant aux risques que cet homme soit victime d'actes de torture ou d'autres mauvais traitements.

Qiao Yongfang est un pratiquant du Fa Lun Gong âgé d'une soixantaine d'années. Il a été condamné le 6 août 2010 à trois ans d'emprisonnement pour « utilisation d'une organisation hérétique en vue d'ébranler la loi ».Il est incarcéré à la prison pour hommes n°1 de Hohhot (Huhehaote en chinois) mais il a été transféré en septembre dans l'« équipe de formation de la prison », une unité séparée au sein du centre pénitentiaire. Bien qu'Amnesty International ignore la nature exacte de cette unité, selon de nombreux témoignages, les pratiquants du Fa Lun Gong y seraient détenus dans des installations séparées où on les obligerait à renier leurs convictions, notamment par la torture et les mauvais traitements.

Les personnes ayant récemment rendu visite à Qiao Yongfang affirment qu'il est en mauvaise santé et qu'il est notamment atteint de diabète mais ne bénéficie pas d'un traitement médical adapté. Ses avocats avaient déjà remarqué qu'il avait été torturé durant sa détention et qu'il en avait gardé des blessures à la tête qui, à la connaissance d'Amnesty International, n'auraient pas été soignées.

Yan Donfei, la femme de Qiao Yongfang, âgée de 60 ans, a elle aussi été condamnée le 6 août, pour les mêmes raisons, à 14 mois d'emprisonnement.Étant donné qu'elle avait déjà été maintenue 14 mois en détention au moment où les peines ont été prononcées, elle a été libérée au bout de quelques jours.Qiao Yongfang et Yan Donfei ont tous deux été jugés le 3 juin 2010 au tribunal populaire du district de Huimin alors qu'ils étaient incarcérés au centre pénitentiaire n°1 de Hohhot depuis le 8 juin 2009.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en chinois ou dans votre propre langue) :

  • exhortez les autorités à libérer Qiao Yongfang immédiatement et sans condition car il s'agit d'un prisonnier d'opinion, incarcéré uniquement en raison de ses convictions ;

  • appelez-les à protéger cet homme contre tout acte de torture ou autre mauvais traitement ;

  • invitez-les à veiller à ce qu'il reçoive les soins médicaux dont il pourrait avoir besoin ;

  • priez-les de mettre fin aux persécutions dont sont victimes les pratiquants du Fa Lun Gong.


ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 DÉCEMBRE 2010 À :


Tribunal populaire du district de Huimin

Huiminqu Renmin Fayuan

Yun Zhangsheng

Jin Chuan Kaifa qu

Huhehaote Shi 0471-3606010

Nei Menggu Zizhiqu

République populaire de Chine

Formule d'appel : Dear Head of the Court, / Madame, Monsieur,


Parquet populaire du district de Huimin

Huiminqu Renmin Jiancha Yuan

Yan Zhengwei

Gang tie lu 298 hao

Huhehaote Shi 010000

Nei Menggu Zizhiqu

République populaire de Chine

Formule d'appel : Dear Head of the Procurate, / Madame, Monsieur,



Copies à :

Comité politique et juridique

Zhengzhi Falu Weiyuanwei

Li He Shuji

Bei Mashenmiao Jie

Huhehaote Shi 010000

Nei Menggu Zizhiqu

République populaire de Chine

Formule d'appel : Dear Secretary, / Monsieur,

Veuillez également adresser des copies de votre courrier aux représentants diplomatiques de la Chine dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la troisième mise à jour de l'AU 163/09. Pour plus d'informations, voir : http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA17/029/2009/fr, http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA17/057/2009/fr et http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA17/024/2010/fr

ACTION URGENTE

CHINE. UN PRATIQUANT DU FA LUN GONG RISQUE LA TORTURE

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Le Fa Lun Gong est un mouvement spirituel que de nombreuses personnes ont rejoint en Chine dans les années 1990. À la suite d'un rassemblement pacifique organisé sur la place Tiananmen en juillet 1999, les autorités ont interdit ce mouvement et lancé une longue campagne d'intimidation et de persécution dirigée par une organisation spéciale appelée « Bureau 610 ». Des dizaines de milliers de pratiquants du Fa Lun Gong ont été arbitrairement arrêtés depuis que ce mouvement spirituel a été interdit au motif qu'il représentait une « menace pour la stabilité sociale et politique ». Certains ont été placés dans des hôpitaux psychiatriques ou des centres de « rééducation par le travail », une forme de détention administrative appliquée sans inculpation, ni jugement, ni contrôle d'une autorité judiciaire, ou condamnés à de longues peines de réclusion.


La torture et les autres formes de mauvais traitements sont fréquentes en Chine, quel que soit le type de détention, bien que le pays ait ratifié la Convention des Nations unies contre la torture en 1988. Par ailleurs, des informations émanant du Fa Lun Gong font état de décès en détention, souvent à la suite d'actes de torture, dans diverses structures gérées par l'État telles que les prisons, les camps de « rééducation par le travail » et les centres de détention de la police.


Action complémentaire sur l'AU 163/09, ASA 17/043/2010, 22 octobre 2010

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE