Document - USA (South Dakota): Further information on Death penalty / Legal concern: Elijah Page (m)



ÉTATS-UNIS (Dakota du Sud)


Peine de mort

Préoccupations d'ordre juridique



Elijah Page(h), Blanc, 25 ans



ACTION URGENTE


DOCUMENT PUBLIC

Index AI : AMR 51/120/2007

Informations complémentaires sur l'AU 154/07 (AMR 51/108/2007, 18 juin 2007)

ÉFAI

13 juillet 2007


Elijah Page a été exécuté le 11 juillet, peu après 22 heures (heure locale), dans l'État du Dakota du Sud. Personne n'avait été exécuté dans cet État depuis avril 1947. Il avait été condamné à la peine capitale en 2001 pour le meurtre de Chester Allan Poage, tué en 2000 à l'âge de dix-neuf ans. Elijah Page, qui était âgé de dix-huit ans à l'époque du meurtre et sortait d'une enfance faite de privations et de maltraitances, avait abandonné toutes ses voies de recours.


Il n'a pas fait de déclaration finale avant de recevoir l'injection létale. Son père a déclaré lui avoir rendu visite tous les jours à la prison dans la semaine précédant l'exécution. Il a affirmé que son fils éprouvait des remords : «Il veut que tout le monde sache à quel point il regrette ce qui est arrivé. Ce n'est pas une personne sans cœur comme on essaie de le faire croire.»


Après l'exécution, la mère de la victime a déclaré : «Elijah Page a reçu le châtiment suprême pour la faute suprême qu'il avait commise, ce qui me rend fière de cet État, du procureur général, du gouverneur et de tout le personnel de la prison de l'État qui ont tous fait du bon travail. Je suis fière d'être américaine.»


La mort d'Elijah Page porte à 30 le nombre de condamnés auxquels les autorités des États-Unis ont ôté la vie depuis le début de l'année, et à 1 087 le nombre de prisonniers tués depuis la reprise des exécutions judiciaires dans ce pays, en 1977. Outre le gouvernement fédéral, 34 États de l'Union ont procédé à au moins une exécution depuis que la Cour suprême des États-Unis a levé un moratoire de facto sur la peine de mort, en 1976. Quinze États – dont le Dakota du Sud – ainsi que le gouvernement fédéral ont recommencé à appliquer ce châtiment en exécutant un prisonnier qui avait renoncé à toute forme de recours. L'État du Dakota du Sud fait maintenant partie des six États où les seules exécutions qui ont eu lieu après 1977 ont été celles de prisonniers dits « volontaires ». Plus de 120 de ces prisonniers ont été exécutés (pour de plus amples informations, voir USA: Prisoner-assisted homicide: More 'volunteer' executions loom, Index AI : AMR 51/087/2007 du 17 mai 2007, http://web.amnesty.org/library/Index/ENGAMR510872007).


Aucune action complémentaire n'est requise.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Page 1 of 1

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE