Document - USA: Further information: Execution carried out in Florida

États-Unis. Un condamné à mort exécuté en Floride

Informations complémentaires sur l'AU 148/13, AMR 51/037/2013 – États-Unis 13 juin 2013

ACTION URGENTE

UN CONDAMNÉ À MORT EXÉCUTÉ EN FLORIDE

William Van Poyck a été exécuté en Floride le 12 juin. Il avait été condamné à mort en 1988 pour le meurtre d'un surveillant pénitentiaire, commis en 1987.

Le 24 juin 1987, Fred Griffis, surveillant pénitentiaire en Floride, a été abattu alors qu'un autre gardien et lui conduisaient un détenu dans un cabinet médical situé à l'extérieur de la prison. Les deux hommes ayant contribué à cette tentative d'évasion, William Van Poyck et Frank Valdes, ont été arrêtés à l'issue d'une traque policière, inculpés de meurtre et condamnés à mort.

Frank Valdes est mort en 1999 des suites des nombreuses blessures que lui auraient infligées des surveillants dans sa cellule d'isolement, située dans le quartier de haute sécurité X-Wing de la prison d'État de Floride. En 2002, trois gardiens ont été acquittés dans cette affaire et les charges pesant sur cinq autres, qui allaient de la conspiration au meurtre, ont été abandonnées (voir le document intitulé États-Unis. Les gardiens impliqués dans la mort de Frank Valdes semblent bénéficier d'une impunité troublante, http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR51/076/2002/fr).

À l'approche de la date d'exécution de William Van Poyck, ses avocats ont formé plusieurs recours en vue d'obtenir un sursis et un nouvel examen de la question de la défaillance de son assistance juridique lors de son procès, ainsi que des éléments montrant qu'il n'était pas le tireur ayant effectivement tué la victime. Le 6 juin 2013, la cour suprême de Floride a rejeté leur requête et refusé de suspendre l'exécution. Les avocats se sont alors tournés vers la Cour suprême fédérale, qui s'est déclarée défavorable à un sursis dans l'après-midi du 12 juin.

Le 12 juin, l'un d'eux a également écrit au gouverneur Rick Scott « pour solliciter une dernière fois [sa] grâce ». Dans sa lettre, il a exposé une nouvelle fois les éléments montrant que ce n'était pas William Van Poyck qui avait abattu Fred Griffis, en joignant une déclaration sous serment signée par la veuve de Frank Valdes le 16 mai 2013. Celle-ci, Wanda Valdes, y indiquait que son mari lui avait dit que c'était lui qui avait tiré sur Fred Griffis et que William Van Poyck lui avait ensuite demandé : « Pourquoi tu l'as tué ? » Elle y ajoutait : « J'ai promis de ne le dire à personne, mais Frank est mort maintenant et je veux être honnête. Je ne vais pas laisser quelqu'un mourir alors que je sais la vérité. »

L'avocat, soulignant qu'il assistait son client bénévolement depuis 21 ans, a rappelé au gouverneur que le jury n'avait pas été informé de nombreuses circonstances atténuantes car son confrère chargé de la défense lors du procès n'avait pas enquêté sur ces dernières. Il a conclu sa lettre en affirmant : « Aujourd'hui, et malgré les circonstances qui ont conduit à sa situation actuelle, M. Van Poyck est, en somme, réinséré. Il a accompli des choses formidables dans les conditions les plus difficiles », notamment aidé d'autres prisonniers et publié des nouvelles et des romans.

Sur ordre du gouverneur, semble-t-il, l'exécution initialement prévue à 18 heures a été décalée à 19 heures. Après que la Cour suprême fédérale a refusé d'accorder un sursis, les autorités de la prison d'État de Floride ont procédé à l'injection létale. Le décès de William Van Poyck a été prononcé à 19 h 24, 23 minutes après le début du protocole d'exécution.

Quinze exécutions ont eu lieu jusqu'à présent en 2013 aux États-Unis, ce qui porte à 1 335 le nombre de prisonniers auxquels les autorités américaines ont ôté la vie depuis la reprise des exécutions judiciaires, en 1977. Trois personnes ont été exécutées en Floride cette année, et 77 depuis 1977.

Aucune action complémentaire n'est requise. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.�

Ceci est la première mise à jour de l'AU 148/13. Pour en savoir plus : http://amnesty.org/fr/library/info/AMR51/035/2013/fr.

Nom : William Van Poyck

Genre : homme

Informations complémentaires sur l'AU 148/13, AMR 51/037/2013, 13 juin 2013

image1.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE