Document - Mexico: Further information: Migrants in danger as woman found dead

Mexique. Des migrants en danger après qu'une femme a été retrouvée morte



Action complémentaire sur l'AU 16/11, AMR 41/064/2011 – Mexique 17 octobre 2011


ACTION URGENTE

MEXIQUE. DES MIGRANTS EN DANGER APRÈS QU'UNE FEMME A ÉTÉ RETROUVÉE MORTE

Le corps d'une migrante originaire du Honduras a été trouvé près du refuge pour migrants de San Juan Diego à Lecheria, dans l'État de Mexico. Amnesty International est très inquiète pour les migrants passant par cette zone.

María Marisol Ortiz Hernández s'est rendue le 30 septembre au refuge pour migrants de San Juan Diego, où elle est restée peu de temps avec son fils, puis elle est revenue le 1er octobre. Elle a dit au prêtre qui gère ce refuge qu'elle essayait de rentrer au Honduras et qu'elle voulait être rapatriée. Pourtant, à ce moment-là, l'Institut national des migrations du Mexique lui avait accordé un visa temporaire. Deux semaines plus tard, son corps a été trouvé près des chemins de fer à Lecheria ; il présentait des blessures laissant penser à une strangulation.

María Marisol Ortiz Hernández a été retrouvée près de l'endroit où le corps de Julio Fernando Cardona Agustín, un migrant guatémaltèque, avait été découvert en août. Selon des témoins, les blessures qu'il présentait suggéraient qu'il avait été frappé à mort à la tête.

Amnesty International pense que des bandes criminelles prenant pour cible les migrants vulnérables passant par la zone de Lecheria agissent en toute impunité, et que les autorités ne font pas assez pour combattre leurs activités et améliorer la protection des migrants.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :

  • demandez qu'une enquête minutieuse et impartiale soit menée sans délai sur le meurtre de María Marisol Ortiz Hernández et de Julio Fernando Cardona Agustín, et que les responsables présumés de ces agissements soient traduits en justice ;

  • faites part de votre inquiétude quant à la sécurité des migrants, en particulier les femmes et les enfants, qui traversent Lecheria, dans l'État de Mexico ;

  • réclamez des mesures de protection immédiates pour le personnel, les bénévoles et les migrants du refuge de San Juan Diego, dans le respect de leurs souhaits.


ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 NOVEMBRE 2011 À :

Ministre de l'Intérieur

José Francisco Blake Mora

Secretaría de Gobernación

Bucareli 99, 1er. piso, Col. Juárez

Delegación Cuauhtémoc

México D.F., C.P.06600, Mexique

Fax : +52 55 5093 3414

Courriel : secretario@segob.gob.mx

Formule d'appel : Estimado Señor Secretario, / Monsieur le Ministre,


Gouverneur de l'État de Mexico

Enrique Peña Nieto

Lerdo Poniente Numero 300

Primer Piso, Puerta 216,

Palacio Del Poder Ejecutivo

Colonia Centro, CP 50000

Toluca, Estado de México, Mexique

Fax : +52 722 2760046

Courriel : cnm@gem.gob.mx

Formule d'appel : Estimado Gobernador, / Monsieur le Gouverneur,













Veuillez également envoyer des copies aux représentants diplomatiques du Mexique dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s) ; adresse(s) ; numéro de fax ; courriel ; formule d'appel


Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la seconde mise à jour de l'AU 16/11. Pour plus d'informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR41/003/2011/fr et http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR41/051/2011/fr.

ACTION URGENTE

MEXIQUE. DES MIGRANTS EN DANGER APRÈS QU'UNE FEMME A ÉTÉ RETROUVÉE MORTE

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Chaque année, des centaines de milliers de migrants clandestins (sans documents de voyage officiels), en provenance d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, tentent de traverser le Mexique pour atteindre les États-Unis. Bon nombre d'entre eux sont arrêtés par les services mexicains de l'immigration et renvoyés dans leur pays d'origine. Une équipe d'Amnesty International s'est récemment rendue au Mexique pour enquêter sur les informations faisant état de violations des droits fondamentaux de ces migrants. Elle a alors découvert qu'un grand nombre de personnes avaient été enlevées par des bandes de malfaiteurs, parfois avec la complicité de responsables locaux. Ces bandes criminelles sont également impliquées dans des trafics. En raison de l'impunité qui les caractérise, les atteintes commises contre les migrants, qui sont extrêmement vulnérables, ont augmenté, bien que le gouvernement se soit engagé à garantir le respect des droits des migrants.


Amnesty International a récemment réalisé un documentaire sur la souffrance des migrants venant d'Amérique centrale et traversant le Mexique ; vous pouvez le visionner et passer à l'action ici : www.youtube.com/invisiblesfilms.



Personnes concernées : migrants traversant la zone de Lecheria (État de Mexico), Julio Fernando Cardona Agustín, María Marisol Ortiz Hernández, et personnel, bénévoles et migrants du refuge de San Juan Diego

Genre h/f : hommes et femmes




Action complémentaire sur l'AU 16/11, AMR 41/064/2011, 17 octobre 2011

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE