Document - Mexico: Further information: Further threats for migrants' rights activist

Mexique. Des défenseurs des droits des migrants de nouveau menacés



Action complémentaire sur l'AU 274/11, AMR 41/055/2011 – Mexique 19 septembre 2011

ACTION URGENTE

DES DÉFENSEURS DES DROITS DES MIGRANTS DE NOUVEAU MENACÉS

Les défenseurs des droits des migrants qui travaillent dans un centre d'accueil à Tenosique (sud du Mexique) ont été la cible de menaces et de manœuvres d'intimidation de la part de la police de l'État et de l'armée.

Selon des témoins, le 17 septembre, Fray Tomás González, directeur du centre d'accueil pour migrants La 72 et président du Centre des droits humains de l'Usumacinta (CDHU), et le défenseur des droits des migrants Ruben Figueroa se rendaient à Tenosique avec deux migrants afin d'acheter des vêtements pour les pensionnaires du refuge lorsque des militaires les ont arrêtés et ont demandé à fouiller leur pick-up. Dans la mesure où cette fouille n'avait aucune justification légale, les défenseurs des droits humains cités ont refusé de coopérer. Deux fourgons de police sont arrivés et ont encadré le pick-up. L'un des agents de la police de l'État a giflé Ruben Figueroa.

Un inconnu en civil est ensuite arrivé sur les lieux et a ordonné aux militaires présents de fouiller le pick-up et de faire sortir les quatre personnes qui s'y trouvaient. Fray Tomás González a pris en photo cet inconnu, qui a commencé à l'insulter : « Fils de pute, je vais te briser en mille morceaux, saleté d'Indien, tu ne vaux rien. » Quelques instants après, un membre du personnel de la Commission nationale des droits humains a appelé Fray Tomás González sur son téléphone portable. Il a demandé à parler à l'inconnu mais celui-ci a refusé en déclarant que les droits humains n'avaient aucune importance. Ni les policiers de l'État ni les militaires qui ont été témoins des menaces n'ont réagi.

Peu après, trois fourgons de la police municipale et vingt autres militaires lourdement armés et cagoulés sont arrivés sur les lieux. Malgré ces manœuvres d'intimidation, Fray Tomás González, Ruben Figueroa et les deux migrants ont continué à refuser de sortir du pick-up. Cet épisode a duré quatre heures et n'a pris fin que lorsque des membres du personnel de la Commission nationale des droits humains sont arrivés et que l'armée et la police sont parties.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en espagnol, en anglais ou dans votre propre langue) :

  • dites-vous inquiet pour la sécurité de Fray Tomás González, de Ruben Figueroa, des autres défenseurs des droits humains travaillant au centre d'accueil pour migrants La 72 et du personnel du Centre de défense des droits humains de l'Usumacinta, à Tenosique ;

  • demandez la mise en place immédiate de mesures de protection, notamment de patrouilles de police, dans le strict respect des souhaits des personnes en danger ;

  • appelez les autorités à enquêter de manière approfondie et impartiale sur les menaces et actes d'intimidation visant Fray Tomás González et Ruben Figueroa, et à traduire les responsables présumés en justice ;

  • rappelez aux autorités qu'elles ont l'obligation de veiller à ce que les défenseurs des droits humains puissent mener leurs activités légitimes sans crainte de représailles, conformément à la Déclaration des Nations unies de 1998 sur les défenseurs des droits de l'homme.


ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 OCTOBRE 2011 À :

Ministre de l'Intérieur

Lic. José Francisco Blake Mora

Secretario de Gobernación

Abraham González No.48

Col. Juárez, Del. Cuauhtémoc

México D.F., C. P. 06600

Mexique

Fax : +52 55 50933414 (une messagerie demandera le numéro de poste : composez le 32356)

Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,


Gouverneur de Tabasco

Q.F.B. Andrés Granier Melo

Independencia # 2, Col. Centro,

Villahermosa, Tabasco,

Mexique, CP 86000

Mexique

Fax : +52 993 314 2612

Courriel : gobernador@tabasco.gob.mx

Formule d'appel : Dear Governor, / Monsieur le Gouverneur,




Copies à :

Maire de Tenosique

Lic. Raúl Gustavo Gutiérrez Cortés

Calle 21 X 26 Frente al Parque Central

Col. Centro 86900, Tenosique, Tabasco

Mexique

Fax : +52 934 3420036 (demandez la ligne de fax)

Courriel : presidenciatenosique2010-2012@hotmail.com

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Mexique dans votre pays (adresse(s) à compléter).

Nom(s), adresse(s), numéro de fax, courriel, formule d'appel

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 274/11. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR41/054/2011/fr.


ACTION URGENTE

DES DÉFENSEURS DES DROITS DES MIGRANTS DE NOUVEAU MENACÉS

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Fray Tomás González a déjà été menacé le 9 septembre. Il a reçu un appel téléphonique dans son église, à Tenosique. Son interlocuteur a déclaré : « Il va t'arriver quelque chose. » Il a ensuite raccroché. Ces derniers mois, le personnel du centre des droits humains et du refuge pour migrants de Tenosique subit des pressions croissantes depuis que des violations des droits humains qui auraient été commises par des fonctionnaires municipaux et du service des migrations ont été dénoncées.

Des défenseurs des droits humains sont fréquemment victimes de menaces ou de manœuvres d'intimidation en raison de leurs activités. Les défenseurs des droits des migrants sont particulièrement visés parce qu'ils mettent en lumière des violences commises par des fonctionnaires ou des bandes criminelles. Amnesty International a récemment réalisé un documentaire sur la souffrance des migrants venant d'Amérique centrale et traversant le Mexique, et sur les personnes qui les défendent. Vous pouvez le visionner et passer à l'action à l'adresse suivante : www.youtube.com/invisiblesfilms.

Noms : Fray Tomás González and Ruben Figueroa

Genre h/f : homme




Action complémentaire sur l'AU 274/11, AMR 41/055/2011, 19 septembre 2011

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE