Document - Mexico: Further information: New break-in at women's rights organization

Mexique. Nouveau cambriolage d'une organisation de défense des droits des femmes

Action complémentaire sur l’AU 329/11, AMR 41/017/2012 – Mexique 9 mars 2012 9 mars 2012

ACTION URGENTE

MEXIQUE. NOUVEAU CAMBRIOLAGE D’UNE ORGANISATION DE DÉFENSE DES DROITS DES FEMMES

Les locaux du Consortium d’Oaxaca, une organisation mexicaine de défense des droits des femmes, ont de nouveau été cambriolés et le personnel a été menacé. Le travail de cet organisme en faveur des droits des femmes pourrait être compromis.

Le 3 mars dernier, en allant au travail, les employés du Consortium d’Oaxaca se sont rendu compte que leurs bureaux avaient été cambriolés. Plusieurs ordinateurs et dossiers ont été volés. Un guide de la protection des défenseurs des droits humains avait été laissé à la vue de tous et des photos des familles du personnel étaient éparpillées sur un bureau. Les employés pensent que cette manœuvre avait pour but de les intimider. Ils ont signalé l’incident et le bureau des infractions d’ordre social est venu par la suite inspecter les locaux de l’organisation. Les investigations menées sur le précédent cambriolage, qui a eu lieu il y a exactement quatre mois, n’ont rien donné.

En février, les membres du personnel du Consortium d’Oaxaca ont été harcelés plusieurs fois par téléphone par une femme qui les insultait. Ils ont dû débrancher le téléphone pendant plusieurs heures/jours. Le 17 février, une voiture est restée stationnée devant les locaux pendant environ deux heures. Les hommes à son bord ont ensuite dit appartenir à la police d’État, rattachée au ministère de la Sécurité publique. Le 21 février, une employée du Consortium d’Oaxaca a signalé avoir été suivie par un homme à moto qui lui a demandé son chemin avant de continuer à la suivre.

L’organisation et le Commissaire aux droits humains de l’État d’Oaxaca ont déposé une plainte auprès du bureau du procureur général de l’État. Le Commissaire a demandé au ministère de la Sécurité publique d’assurer la sécurité du personnel du Consortium d’Oaxaca, mais le ministère n’a rien fait.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol, en anglais ou dans votre propre langue :

demandez aux autorités de fournir une protection aux employés du Consortium d’Oaxaca, dans le respect de leurs souhaits, afin qu’ils puissent poursuivre leurs activités en faveur des droits humains ;

appelez-les à diligenter sans délai une enquête minutieuse et impartiale sur les deux cambriolages des locaux du Consortium d’Oaxaca et sur les manœuvres d’intimidation du personnel pendant ces derniers mois, et à traduire les responsables présumés en justice ;

rappelez-leur qu’elles sont tenues de veiller à ce que les défenseurs des droits humains puissent mener leurs activités légitimes sans crainte de représailles.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 AVRIL 2012 À :

Procureur général de l’État d’Oaxaca

Manuel de Jesús López López

Centro administrativo del Poder Ejecutivo y Judicial General Porfirio Díaz

Edificios Jesús "Chu" Rasgado y Alvaro Carrillo, Oaxaca de Juárez

Oaxaca, Mexique

Fax : +52 951 501 6900 (composez le 20635 après le déclenchement du répondeur)

Courriel : procuradoroaxaca@hotmail.com

Formule d’appel : Estimado Fiscal General , / Monsieur le Procureur général,

Ministre de l’Intérieur

Alejandro Poiré Romero

Secretaría de Gobernación

Bucareli 99, 1er. piso, Col. Juárez

Delegación Cuauhtémoc

México D.F., C.P.06600, Mexique

Fax : +52 55 5093 3414 (merci de vous montrer persévérant)

Courriel : secretario@segob.gob.mx

Formule d’appel : Estimado Señor Secretario , / Monsieur le Ministre,

Copies à :

Consortium d’Oaxaca

Courriel : yesica@consorciooaxaca.org.mx

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Mexique dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l’AU 329/11. Pour plus d’informations : www.amnesty.org/fr/library/info/AMR41/071/2011/fr.

ACTION URGENTE

MEXIQUE. NOUVEAU CAMBRIOLAGE D’UNE ORGANISATION DE DÉFENSE DES DROITS DES FEMMES

COMPLÉMENT D’INFORMATIONS

Le Consortium d’Oaxaca (en entier, Consortium d’Oaxaca pour le dialogue parlementaire et l’équité) est une organisation de défense des droits humains qui milite en faveur des droits des femmes, telles que l’égalité, la non-discrimination et la fin des violences liées au genre. L’organisation fournit des conseils et une assistance juridiques aux femmes victimes de violences, et fait également campagne pour les droits sexuels et reproductifs des femmes. Au Mexique, les personnes qui défendent les libertés fondamentales font souvent l’objet de menaces et d’agressions en raison de leur travail en faveur des droits humains. Les auteurs de ces agissements ne sont presque jamais amenés à répondre de leurs actes, ce qui engendre un climat d’impunité. Bien que les autorités de l’État d’Oaxaca se soient davantage engagées à protéger les défenseurs des droits humains, ces derniers continuent d’être victimes de manoeuvres d’intimidation et de menaces.

Nom : Consortium d’Oaxaca

Genre : hommes et femmes

Action complémentaire sur l’AU 329/11, AMR 41/017/2012, 9 mars 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE