Document - Honduras: Further information: Body of abducted Honduran journalist found: Aníbal Barrow

Honduras. Le corps d'un journaliste enlevé retrouvé

Action complémentaire sur l'AU 165/13, AMR 37/005/2013 – Honduras 12 juillet 2013

ACTION URGENTE HONDURAS. LE CORPS D'UN JOURNALISTE ENLEVÉ RETROUVÉ Le corps d'Aníbal Barrow, journaliste enlevé le 24 juin, a été retrouvé après deux semaines de recherches menées par les autorités honduriennes. Quatre personnes ont été arrêtées, mais une enquête minutieuse et impartiale doit encore être ouverte. Le 9 juillet 2013, les autorités honduriennes ont retrouvé le corps d'Aníbal Barrow dans un champ de canne à sucre à Villanueva, dans le nord du pays, après qu'un témoin, qui serait impliqué dans l'enlèvement de cet homme, a décidé de collaborer avec les enquêteurs dans les jours ayant précédé cette découverte. Le corps du journaliste était mutilé et ses vêtements et ses effets personnels, notamment ses cartes bancaires, avaient été enterrés tout près. Les autorités ont pu identifier la dépouille le lendemain, à l'issue de tests médicolégaux. Le 5 juillet dernier, la police a interpellé quatre personnes concernant cet enlèvement. Selon certaines informations, elle continue de chercher d'autres suspects. On ignore si l'enlèvement et l'homicide d'Aníbal Barrow sont dus à sa profession. Les autorités doivent diligenter une enquête minutieuse sur cette affaire afin d'en déterminer toutes les circonstances et d'établir le mobile. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol, en anglais ou dans votre propre langue :  demandez qu'une enquête indépendante et minutieuse soit menée sur l'enlèvement et l'homicide d'Aníbal Barrow, que les conclusions soient rendues publiques et que les responsables présumés soient traduits en justice ;  exhortez les autorités à diligenter une enquête minutieuse pour déterminer si ces événements sont liés à la profession de cet homme et s'il s'agissait de représailles à ses activités professionnelles ;  appelez-les à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher les agressions visant des journalistes et à fournir à ceux-ci une protection lorsqu'ils sont en danger.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 AOÛT 2013 À : Comité d 'intervention - Bureau du procureur général Lomas del Guijarro Avenida República Dominicana Edificio Lomas Plaza II, Tegucigalpa Honduras Fax : +504 2221 5662 Twitter : @MP_Honduras

Formule d'appel : Srs. de la Comisión Interventora, / Mesdames, Messieurs,

Directeur de la Police nationale Juan Carlos Bonilla Director de la Policia Nacional Secretaría de Estado en el Despacho de Seguridad, Plantel Casamata, subida al Picacho, Tegucigalpa, Honduras Fax : +504 2220 1711 Formule d'appel : Estimado Sr. Director, / Monsieur,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Honduras dans votre pays (adresse/s à compléter) : nom(s), adresse(s), n° de fax, adresse électronique, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 165/13. Pour plus informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR37/004/2013/fr.

12 juillet 2013

ACTION URGENTE HONDURAS. LE CORPS D'UN JOURNALISTE ENLEVÉ RETROUVÉ

COMPLÉMENT D'INFORMATION Aníbal Barrow, journaliste travaillant pour la chaîne télévisée Globo TV au Honduras, a été enlevé le 24 juin dernier. Selon certaines informations, ce jour-là vers 15 h 45, la voiture dans laquelle se trouvait Aníbal Barrow, accompagné de deux de ses proches et du chauffeur, a été interceptée près du stade olympique de San Pedro Sula par un pick-up Mitsubishi non immatriculé. Trois hommes lourdement armés se seraient dirigés vers la voiture et auraient obligé le chauffeur et les proches d'Aníbal Barrow à sortir. Ils sont ensuite partis en emmenant le journaliste.

Lorsque cet enlèvement a été signalé, les autorités ont organisé des recherches dans les alentours de San Pedro Sula. À 18 h 30, le véhicule d'Aníbal Barrow a été retrouvé près d'un champ de canne à sucre à la périphérie de la ville. Les autorités ont indiqué avoir trouvé un impact de balle dans la vitre côté passager avant, ainsi que des traces de sang à l'intérieur.

Selon la Commission nationale des droits humains, 29 journalistes ont été tués au Honduras depuis janvier 2010, période à laquelle le gouvernement actuel a pris ses fonctions.

Les journalistes qui militent en faveur des libertés fondamentales jouent un rôle essentiel dans la dénonciation d'atteintes aux droits humains qui seraient autrement passées sous silence. Au Honduras, Amnesty International a enregistré une hausse du nombre de menaces de mort et d'agressions visant des journalistes et des blogueurs, comme elle l'indique dans le rapport Transformer la douleur en espoir. Les défenseur-e-s des droits humains dans les Amériques (http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR01/006/2012/fr).

Nom : Aníbal Barrow Homme

Action complémentaire sur l'AU 165/13, AMR 37/005/2013, 12 juillet 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE