Document - Haiti: LGBTI activists at risk in Haiti

Haïti. Des militants LGBTI en danger en Haïti

AU 186/13, AMR 36/014/2013, Haïti 19 juillet 2013

ACTION URGENTE DES MILITANTS LGBTI EN DANGER EN HAÏTI Des militants de Kouraj, association qui défend les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) en Haïti, ont reçu des menaces en raison de leur travail. Il semble que ces menaces aient un lien avec la marche contre l'« homosexualité en Haïti », qui s'est déroulée le 19 juillet. La Coalition haïtienne des organisations religieuses et morales a appelé publiquement à défiler contre l'homosexualité et la menace que représente l'expansion des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) dans le pays. Depuis que cet appel a été lancé le 26 juin, Kouraj, organisation haïtienne qui œuvre à sensibiliser la population aux droits des LGBTI et à susciter un débat public sur la condamnation sociale dont fait l'objet l'homosexualité en Haïti, a commencé à recevoir des menaces. Des brochures ont été déposées dans ses locaux à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, avertissant l'organisation qu'elle ferait mieux de cesser ses activités ; l'un des messages disait par exemple : « Pas besoin de groupes comme Kouraj en Haïti ». Charlot Jeudy, président de Kouraj, était visé dans certains de ces messages. Sur l'un des prospectus déposés dans les locaux de Kouraj, on pouvait lire : « Si Charlot ne ferme pas sa gueule, on va lui fermer. » Il a également reçu des appels anonymes accusant les homosexuels d'être la source des problèmes en Haïti, notamment du tremblement de terre de 2010 qui a ravagé l'île et tué 200 000 personnes. Charlot Jeudy a aussi reçu des menaces sur sa page Facebook.

Craignant pour leur sécurité, les militants de Kouraj ont décidé de fermer leur bureau. Ils se sont sentis de plus en plus menacés au fur et à mesure qu'approchait la date de la manifestation, le 19 juillet.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en français, en créole d'Haïti ou dans votre propre langue :  demandez qu'une enquête indépendante, minutieuse et impartiale soit menée sur les menaces adressées à Charlot Jeudy et aux militants de Kouraj, que les conclusions soient rendues publiques et que les responsables présumés soient traduits en justice ;  exhortez les autorités à prendre immédiatement des mesures afin de protéger efficacement Charlot Jeudy et les autres militants concernés, dans le respect de leurs souhaits ;  rappelez-leur que les défenseurs des droits humains ont le droit de mener leurs activités sans restrictions injustes ni craintes de représailles, conformément à la Déclaration sur les défenseurs des droits de l'Homme.

VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 30 AOÛT 2013 À : Directeur général de la police haïtienne Godson Orélus Directeur général de la PNH Police Nationale d'Haïti Port-au-Prince, Haïti Courriel : godore68@hotmail.com Formule d'appel : Monsieur le directeur,

Ministre de la Justice et de la Sécurité publique Jean Renel Sanon Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique 18 avenue Charles Sumner Port-au-Prince, Haïti

Courriel : secretariat.mjsp@yahoo.com Formule d'appel : Monsieur le Ministre,

Par solidarité, copies à Kouraj: info@kouraj.org

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de Haïti dans votre pays (adresse(s) à compléter) : Nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule d'appel.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE DES MILITANTS LGBTI EN DANGER EN HAÏTI

COMPLÉMENT D'INFORMATION Kouraj, qui signifie « courage » en créole haïtien, a été créée sous le nom « Amis-Amis » en 2009, avant de devenir Kouraj en décembre 2011. L'association regroupe des militants qui s'efforcent de promouvoir les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) en Haïti et de sensibiliser la population à la situation de discrimination et de rejet que vit cette communauté. Selon les militants de Kouraj, la situation des personnes LGBTI s'est dégradée depuis le tremblement de terre qui a eu lieu le 12 janvier 2010, particulièrement avec l'arrivée importante de groupes religieux venus d'Amérique du Nord, dont beaucoup accusent l'homosexualité en Haïti d'être l'une des causes du séisme et la source des problèmes que connaît l'île.

Au lendemain du séisme de 2010, 2,3 millions de Haïtiens se sont retrouvés à la rue, sans autre choix que de construire des abris là où ils le pouvaient. Selon Kouraj, les personnes LGBTI ou perçues comme telles ont souvent été victimes de discrimination dans les camps pour personnes déplacées et beaucoup ont dû partir, se retrouvant dans des conditions de vie encore plus précaires.

Noms : Charlot Jeudy (homme) et les militants de Kouraj (hommes et femmes)

AU 186/13, AMR 36/014/2013, 19 juillet 2013

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE