Document - Cuba: Prisoner freed, if gives up political activism: José Daniel Ferrer García

Cuba. Un prisonnier libéré à condition de cesser son militantisme politique

Informations complémentaires sur l'AU 99/12, AMR 25/016/2012 - Cuba 1er mai 2012

ACTION URGENTE

CUBA. UN PRISONNIER LIBÉRÉ À CONDITION DE CESSER SON MILITANTISME POLITIQUE

Le prisonnier d'opinion José Daniel Ferrer García a été relâché à la condition qu'il cesse ses activités de militant politique. Il a été informé que s'il accepte, son procès pour des infractions inventées de toutes pièces n'aura pas lieu.

Le prisonnier d'opinion José Daniel Ferrer García a été libéré de prison le 29 avril 2012. Il avait été maintenu en détention pendant 27 jours et inculpé de « trouble de l'ordre public ». Amnesty International pense que les accusations portées contre cet homme ont pour but de l'empêcher de mener ses activités pacifiques en tant que coordinateur de l'Union patriotique de Cuba (UNPACU), un groupe d'organisations prônant un changement politique non violent.

José Daniel Ferrer García a demandé que ses remerciements soient transmis aux membres du réseau AU qui sont passés à l'action en sa faveur.

Les autorités cubaines l'ont informé que les charges seraient abandonnées s'il accepte de mettre fin à ses activités militantes et de veiller à ce que d'autres membres de l'UNPACU fassent de même. Cet homme avait été libéré en mars 2011 après avoir purgé huit des 25 années d'emprisonnement auxquelles il avait été condamné pour avoir participé à une campagne pour un référendum national, portant sur des réformes démocratiques à Cuba. Les autorités menacent maintenant de le renvoyer en prison pour y purger le reste de sa peine s'il ne se plie pas à leurs conditions.

Amnesty International les appelle à lever les accusations portées contre José Daniel Ferrer García, liées à l'exercice pacifique de son droit à la liberté d'expression, et à lui permettre, ainsi qu'à ses collègues de l'UNPACU, de mener ses activités sans être victime de harcèlement et sans être menacé de détention.

L'organisation suivra cette situation de près et interviendra de nouveau si nécessaire.

Aucune action complémentaire n'est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes pour l'heure. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la seconde mise à jour de l'AU 99/12. Pour plus d'informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR25/012/2012/fr.

Nom : José Daniel Ferrer García

Genre : homme

Informations complémentaires sur l'AU 99/12, AMR 25/016/2012, 1er mai 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE