Document - Colombia: Human rights defenders threatened

Colombie. Des défenseurs des droits humains menacés

AU 141/12, AMR 23/021/2012 – Colombie 18 mai 2012

ACTION URGENTE

DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS MENACÉS

Le 8 mai, trois défenseurs des droits humains et un avocat de Sucre (nord de la Colombie) ont reçu des menaces de mort. Ces quatre personnes soutiennent des paysans qui tentent de récupérer les terres saisies durant le conflit armé. D'autres défenseurs des droits humains, qui font aussi campagne pour la restitution de terres et contre l'impunité, ont été menacés fin avril.

Le 8 mai, les défenseurs des droits humains Franklin Torres, Pedro Geney et Ingrid Vergara, membres de la section Sucre du Mouvement national des victimes de crimes d'État (MOVICE), et Jeison Pava, avocat du Comité permanent pour la défense des droits humains (CPDH), ont été menacés de mort nommément par courriel. Le message a été envoyé sous l'identité d'un fossoyeur, qui leur proposait d'acheter quatre cercueils pour le prix de deux. Les personnes citées soutiennent les communautés de paysans du département de Sucre dans le cadre du processus de restitution de terres.

Le 29 avril, Rosa Amelia Hernández, responsable communautaire liée au MOVICE dans le département de Córdoba (nord de la Colombie), a trouvé une balle d'arme à feu sur le seuil de sa porte. Deux jours plus tôt, elle avait représenté des victimes lors d'une réunion concernant la restitution de terres. Le 28 avril, Hermés Verbel Rocha, membre du MOVICE, se trouvait sur la terrace de la maison de sa fille, à Sucre, lorsque deux hommes sont arrivés à moto. L'un d'eux est descendu et s'est approché de Hermés Verbel Rocha en tenant un revolver. Celui-ci a couru se réfugier à l'intérieur et les deux hommes sont partis. Sa famille dénonce les atteintes aux droits humains commises par des paramilitaires.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :

exhortez les autorités à assurer la sécurité de Franklin Torres, Pedro Geney, Ingrid Vergara, Jeison Pava, Hermés Verbel Rocha et Rosa Amelia Hernández dans le strict respect de leurs souhaits ;

priez-les instamment de diligenter une enquête exhaustive et impartiale sur les menaces de mort proférées contre ces personnes et sur la tentative de meurtre contre Hermés Verbel Rocha, d'en rendre publiques les conclusions et d'en traduire en justice les responsables présumés ;

rappelez-leur qu'elles doivent s'acquitter de leur obligation de protéger les défenseurs des droits humains, comme l'indique la Déclaration des Nations unies de 1998 sur les défenseurs des droits de l'homme.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JUIN 2012 À :�

Président

Señor Juan Manuel Santos

Presidente de la República de Colombia

Palacio de Nariño, Carrera 8 No.7-26, Bogotá, Colombie

Fax : +57 1 337 5890

Formule d'appel : Excmo.

Sr. Presidente Santos, / Monsieur le Président,

Directeur de l'Unité nationale de protection du ministère de l'Intérieur

Sr. Andrés Villamizar

Unidad Nacional de Protección

Ministerio del Interior

Carrera 9a. No. 14-10,

Bogotá, Colombie

Formule d'appel : Estimado Sr. Villamizar, / Monsieur,

Copies à :

ONG

MOVICE

Movimiento Nacional de Víctimas de Crímenes de Estado

Calle 38 No 28 A 30

Barrio Bogotá, Sincelejo,

Colombie�

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Colombie dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

Nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule d'appel. �

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

URGENT ACTION�DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS MENACÉS

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Le MOVICE est une vaste coalition d'organisations de la société civile qui milite pour obtenir vérité, justice et réparation au nom des victimes du conflit armé qui déchire la Colombie depuis des années. Ses membres rassemblent des informations et présentent de nombreux cas d'homicides et de disparitions forcées orchestrés par les forces de sécurité et les groupes paramilitaires dans le département de Sucre. Le 6 mars dernier, le MOVICE a organisé des marches de protestation, en particulier pour appeler à l'instauration d'un processus efficace et complet de restitution des terres confisquées dans la violence par toutes différentes parties au conflit, à savoir les paramilitaires, les forces de sécurité et les groupes de guérilla.

La famille Verbel Rocha et d'autres membres de la section Sucre du MOVICE ont participé à ces manifestations, de même que les paysans de l'exploitation agricole La Europa, située dans la municipalité d'Ovejas, également dans le département de Sucre. En 1994, 12 paysans ont été tués et 80 déplacés de La Europa par des paramilitaires. La section Sucre du MOVICE fait campagne pour la restitution de cette exploitation agricole. Certains paysans ont pu y retourner mais leurs maisons sont fréquemment incendiées (voir les informations complémentaires sur l'AU 18/12, AMR 23/014/2012, Colombie).

Eder Verbel Rocha, frère de Hermés Verbel Rocha, a été tué par des paramilitaires le 23 mars 2011.

Rosa Amelia Hernández est responsable communautaire et membre de l'Organisation des Afro-Colombiens ou communautés noires déplacés et victimes de violence dans la municipalité de Planeta Rica (ODEPRIVICOR) (département de Córdoba, nord de la Colombie). En mars 2012, elle a été la cible de manœuvres d'intimidation et de harcèlement parce qu'elle avait collaboré avec le MOVICE pour organiser les manifestations qui se déroulées le 6 mars 2012 dans toute la Colombie.

Noms : Franklin Torres, Pedro Geney, Ingrid Vergara, Jeison Pava, Hermes Verbel Rocha et Rosa Amelia Hernández

Genre : Franklin Torres (homme), Pedro Geney (homme), Ingrid Vergara (femme), Jeison Pava (homme), Hermes Verbel Rocha (homme) et Rosa Amelia Hernández (femme)

AU 141/12, AMR 23/021/2012, 18 mai 2012

image1.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE