Document - Colombia: Further information: Family targeted by paramilitaries

Colombie. Une famille prise pour cible par des paramilitaires

Action complémentaire sur l'AU 18/12, AMR 23/014/2012 – Colombie 19 mars 2012 19 mars 2012

ACTION URGENTE

COLOMBIE. UNE FAMILLE PRISE POUR CIBLE PAR DES PARAMILITAIRES

Un homme appartenant à une famille qui a déjà été prise pour cible par des paramilitaires a survécu à une tentative d'assassinat dans le nord de la Colombie. Ses proches et lui sont en danger.

Le 11 mars 2012, Hernando José Verbel Ocón se rendait à moto de la place centrale de la municipalité de San Onofre (département de Sucre) à un stade de football non loin de là. Deux hommes se sont approchés de lui lorsqu'il est arrivé. L'un d'eux est monté à l'arrière de sa moto et a pointé une arme sur lui. L'autre individu, que des témoins ont identifié comme étant un habitant de la région servant actuellement sous les ordres de l'infanterie de marine colombienne, a dit à Hernando José Verbel Ocón qu'il devait emmener l'homme armé là où celui-ci voulait. Lorsqu'ils sont arrivés à proximité d'une ferme, l'homme armé a ordonné à Hernando José Verbel Ocón de descendre de moto et lui a dit : « Tourne-toi et baisse-toi. Je vais te tuer. » Puis il lui a pointé son arme sur la gorge. À ce moment, un couple est passé et a dit à l'homme d'arrêter : « Qu'est-ce que vous faites ? Calmez-vous. Calmez-vous, ne le tuez pas. » Celui-ci s'est alors enfui. Hernando José Verbel Ocón a signalé cette tentative d'assassinat auprès du Service d'enquêtes judiciaires et de renseignement.

Le 23 mars 2011, Eder Verbel Rocha, le père de Hernando José Verbel Ocón, a été tué par des paramilitaires. En janvier, le frère d'Eder Verbel Rocha, qui avait été témoin de l'homicide, a reçu des menaces de mort. Les Verbel Rocha, membres du Mouvement national des victimes de crimes d'État (MOVICE), militent contre l'impunité et les atteintes aux droits humains commises par les paramilitaires dans le département de Sucre. Par ailleurs, cette famille est la cible de menaces qui semblent destinées à la contraindre à abandonner les terres qu'elle détient dans la région.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :

faites part de votre inquiétude quant à la sécurité de Hernando José Verbel Ocón, de sa famille et des autres membres du MOVICE, et exhortez les autorités à garantir leur sécurité, dans le respect total de leurs souhaits ;

demandez-leur de diligenter une enquête minutieuse et impartiale sur l'agression dont Hernando José Verbel Ocón a été victime, ainsi que sur les homicides et agressions ayant visé la famille Verbel Rocha, d'en rendre les conclusions publiques, et de traduire les responsables présumés en justice ;

engagez-les à prendre des mesures immédiates pour démanteler les groupes paramilitaires et rompre leurs liens avec les forces de sécurité, conformément à l'engagement du gouvernement et aux recommandations des Nations unies et d'autres organisations intergouvernementales.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 AVRIL 2012 À :

Président de la Colombie

Juan Manuel Santos

Presidente de la República de Colombia

Palacio de Nariño, Carrera 8 No.7-26, Bogotá, Colombie

Fax : +57 1 596 0631

Formule d'appel : Excmo. Sr. Presidente Santos , / Monsieur le Président,

Directeur de l'Unité nationale de protection du ministère de l'Intérieur

Andrés Villamizar

Unidad Nacional de Protección

Ministerio del Interior

Carrera 9a. No. 14-10, Bogotá, Colombie

Courriel : andres.villamizar@mininterior.gov.co

Formule d'appel : Estimado Sr. Villamizar , / Monsieur,

Copies à :

ONG MOVICE

Movimiento Nacional de Víctimas de Crímenes de Estado

Calle 38 No 28 A 30, Barrio Bogotá, Sincelejo, Colombie

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Colombie dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 18/12. Pour plus d'informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR23/003/2012/fr.

ACTION URGENTE

COLOMBIE. UNE FAMILLE PRISE POUR CIBLE PAR DES PARAMILITAIRES

COMPLÉMENT D'INFORMATIONS

Le 23 mars 2011, Orlando Enrique Verbel Rocha, son frère Eder Verbel Rocha et le fils de ce dernier rentraient chez eux à moto après avoir travaillé dans leurs champs dans la municipalité de San Onofre. Peu après leur arrivée à leur domicile, deux paramilitaires ont tiré sur eux, les ont frappés et leur ont donné des coups de pied. Eder Verbel Rocha a été mortellement blessé. Orlando Enrique Verbel Rocha et le jeune garçon ont réussi à s'enfuir et à informer des militaires de l'infanterie de marine qui se trouvaient à proximité. Les deux paramilitaires ont été arrêtés et attendent toujours d'être jugés. Toutefois, l'enquête visant à déterminer qui étaient les commanditaires de ces actes n'a rien donné.

Le 16 janvier 2012, la fille adoptive d'Eder Verbel Rocha faisait de la bicyclette dans le parc de la municipalité de San Onofre lorsqu'un homme s'est approché d'elle et lui a dit que les responsables de la mort de son père ne seraient jamais retrouvés et qu'Orlando Enrique Verbel Rocha serait tué.

Le MOVICE est une vaste coalition d'organisations de la société civile qui milite pour obtenir vérité, justice et réparation au nom des victimes du conflit armé qui déchire la Colombie depuis des années. Ses membres rassemblent des informations et présentent de nombreux cas d'homicides et de disparitions forcées orchestrés par les forces de sécurité et les groupes paramilitaires dans le département de Sucre. Le 6 mars dernier, le MOVICE a organisé des marches de protestation, en particulier pour appeler à l'instauration d'un processus efficace et complet de restitution des terres volées par la force par les différentes parties au conflit, à savoir les paramilitaires, les forces de sécurité et les groupes de guérilla.

La famille Verbel Rocha et d'autres membres de la section Sucre du MOVICE ont participé à ces manifestations, de même que les paysans de l'exploitation agricole La Europa, située dans la municipalité d'Ovejas, également dans le département de Sucre. En 1994, 12 paysans ont été tués et 80 déplacés de La Europa par des paramilitaires. La section Sucre du MOVICE fait campagne pour la restitution de cette exploitation agricole. Certains paysans ont pu y retourner mais leurs maisons sont fréquemment incendiées, la dernière fois remontant au 16 mars dernier, selon certaines informations.

Depuis quelques années, les militants qui font campagne contre les violations des droits humains et pour la restitution de terres volées, principalement par des groupes paramilitaires au cours du conflit colombien, risquent particulièrement d'être victimes de menaces et d'assassinats. La plupart de ces violences sont imputées aux paramilitaires. Des groupes de guérilla prennent également pour cible des défenseurs des droits humains et d'autres militants des droits sociaux considérés comme une menace pour leurs intérêts.

Bien que les autorités affirment que tous les paramilitaires ont été démobilisés au cours d'un programme lancé en 2003 et soutenu par le gouvernement, ces groupes continuent d'agir et de commettre de graves atteintes aux droits humains à l'encontre de défenseurs de ces droits et d'autres civils, parfois avec l'assentiment, voire la complicité, des forces de sécurité.

Nom : Hernando José Verbel Ocón

Genre : homme

Action complémentaire sur l'AU 18/12, AMR 23/014/2012, 19 mars 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE