Document - Colombia: Attack survivor receives death threat

Colombie. Le survivant d'une attaque menacé de mort

AU 18/12, AMR 23/003/2012 – Colombie 20 janvier 2012

ACTION URGENTE

LE SURVIVANT D'UNE ATTAQUE MENACÉ DE MORT

La vie d'Orlando Verbel Rocha est en danger. La fille adoptive de son frère a dû lui transmettre des menaces. Son frère, Eder Verbel Rocha, a été tué par de s paramilitaires le 23   mars 2011 à San Onofre, municipalité du nord de la Colombie. Orlando Verbel Rocha, pour sa part, avait survécu à l'attaque.

Le 16 janvier, la fille adoptive d'Eder Verbel Rocha faisait de la bicyclette avec ses deux jeunes sœurs dans la municipalité de San Onofre, département de Sucre. Un homme l'a accostée et lui a dit : « On ne trouvera jamais ceux qui ont tué Eder. Ceux qui sont détenus seront relâchés de toute façon. Orlando a pu s'en tirer la dernière fois mais ne croyez pas qu'il va s'en tirer maintenant. » Orlando Verbel Rocha avait survécu à l'attaque de deux paramilitaires le 23 mars 2011. Deux paramilitaires ont été arrêtés dans le cadre de cet homicide.

La famille Verbel Rocha a fait campagne contre l'impunité et les violations des droits humains commises par les paramilitaires dans le département de Sucre. Certains de ses membres appartenaient à l'antenne du Mouvement national des victimes de crimes d'État (MOVICE) située dans le département de Sucre. Par ailleurs, la famille est la cible de menaces qui semblent destinées à la contraindre à abandonner les terres qu'elle détient dans la région.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :

exprimez votre inquiétude pour la sécurité d'Orlando Enrique Verbel Rocha et des autres membres de sa famille et du MOVICE, et exhortez les autorités à assurer leur sécurité, dans le respect total de leurs souhaits ;

demandez aux autorités d'ouvrir une enquête exhaustive et impartiale sur l'homicide d'Eder Verbel Rocha et sur les attaques menées antérieurement contre la famille Verbel Rocha, de rendre publics les résultats de cette enquête, et de traduire les responsables en justice ;

priez-les de prendre immédiatement des mesures pour démanteler les groupes paramilitaires et rompre leurs liens avec les forces de sécurité, conformément à l'engagement du gouvernement et aux recommandations des Nations unies et d'autres organisations intergouvernementales.

VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 2 MARS 2012 À :

Président

Señor Juan Manuel Santos

Palacio de Nariño, Carrera 8 No.7-26, Bogotá, Colombie

Fax : +57 1 596 0631

Formule d ' appel : Excmo. Sr. Presidente Santos, / Monsieur le Président,

Ministre de l'Intérieur

Señor Germán Vargas Lleras

Carrera 9a. No. 14-10, Bogotá

Colombie

Fax : +57 1 242 7400 (poste 2351 ; dites : « me da tono de fax, por favor » ; n'hésitez pas à insister).

Formule d ' appel : Estimado Sr. Ministro Vargas, / Monsieur le Ministre,

Copie à :

ONG

MOVICE

Movimiento Nacional de Víctimas de Crímenes de Estado

Calle 38 No 28 A 30

Barrio Bogotá Sincelejo, Colombie

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Colombie dans votre pays

Nom(s), adresse(s), numéro de fax, courriel, formule d'appel.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

LE SURVIVANT D'UNE ATTAQUE MENACÉ DE MORT

COMPLÉMENT D ' INFORMATION

Avant ces menaces, des membres de la famille Verbel ont découvert qu'une fosse avait été creusée sur leur terrain le 13 décembre 2011. Ils ont trouvé des vêtements dans la fosse et ont appelé la police. Celle-ci a conclu qu'il pouvait s'agir d'une fosse contenant des corps qui auraient été exhumés. Alors que la police et la famille examinaient la fosse, les membres de la famille ont entendu trois coups de feu, tirés à une centaine de mètres. Les membres de la famille pensent que les coups de feu étaient une tentative pour les arrêter d'examiner la fosse. La police a informé des représentants des forces armées présents dans cette zone. Ceux-ci ont répondu que l'on y entendait souvent des coups de feu, mais n'ont pas enquêté ni agi à ce sujet.

Le 23 mars 2011, Orlando Enrique Verbel Rocha, Eder Verbel Rocha et le fils de ce dernier rentraient chez eux à moto après avoir travaillé dans leurs champs à San Onofre (département de Sucre, nord de la Colombie). Peu avant leur arrivée à leur domicile, deux paramilitaires ont tiré sur eux, les ont frappés et leur ont donné des coups de pied. Eder Verbel Rocha a été mortellement blessé. Orlando Enrique Verbel Rocha et le jeune garçon ont réussi à s'enfuir et à informer des militaires de l'infanterie de marine qui se trouvaient à proximité. Deux paramilitaires qui auraient tiré sur les deux frères et l'enfant ont été arrêtés. Ils attendent toujours d'être jugés. Toutefois, les enquêtes sur les commanditaires de ces actes n'ont produit aucun résultat.

MOVICE est une vaste coalition d'organisations de la société civile militant pour obtenir vérité, justice et réparation au nom des victimes du conflit armé qui déchire la Colombie depuis des années. Ses membres ont recueilli des informations et présenté de nombreux cas d'homicides et de disparitions forcées orchestrés par les forces de sécurité et les groupes paramilitaires dans le département de Sucre.

Depuis quelques années, les militants qui font campagne contre les violations des droits humains et pour la restitution de terres volées principalement par des groupes paramilitaires au cours du conflit colombien risquent particulièrement d'être victimes de menaces et d'assassinats. La plupart de ces actes violents sont imputés à des groupes paramilitaires. Des groupes de guérilla prennent également pour cible des défenseurs des droits humains et d'autres militants des droits sociaux considérés comme une menace pour leurs intérêts.

Bien qu'ils soient censés avoir tous été démobilisés dans le cadre d'un programme lancé par le gouvernement en 2003, les groupes paramilitaires poursuivent leurs activités et continuent à commettre de graves violences à l'encontre de défenseurs des droits fondamentaux et d'autres civils, parfois avec l'assentiment, voire la complicité, des forces de sécurité.

Nom : Orlando Verbel Rocha

Genre : (m)

AU 18/12, AMR 23/003/2012, 20 janvier 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE