Document - Sudan: Further information: Poet remains in incommunicado detention

Soudan. Un poète toujours détenu au secret


Action complémentaire sur l'AU 279/11, AFR 54/039/2011 – Soudan 8 décembre 2011

ACTION URGENTE

UN POÈTE TOUJOURS DÉTENU AU SECRET

Abdelmoniem Rahama, militant et poète soudanais, est toujours détenu au secret. Il n'a pas pu consulter d'avocat et sa famille ignore où il se trouve. Il risque d'être victime de torture et d'autres mauvais traitements.

Abdelmoniem Rahama, arrêté le 2 septembre, a été vu aux mains du Service national de la sûreté et du renseignement à Ed Damazin, dans l'État du Nil bleu (Soudan). Il aurait été jugé par un tribunal militaire et condamné à mort en novembre à Sinja, dans l'État de Sennar, aux côtés de 18 membres présumés du Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-Nord). Cependant, on ignore de quels chefs il a été reconnu coupable.

Abdelmoniem Rahama est très engagé dans la vie politique et artistique soudanaise. Il a été nommé en 2010 conseiller du gouvernement pour les affaires culturelles dans l'État du Nil bleu. Il est directeur administratif du quotidien Ajrass al Hurriya, dont il est le cofondateur. Ce journal a été interdit par les autorités le 8 juillet.

Abdelmoniem Rahama a par ailleurs été, dans les années 1980, membre actif de l'Union des écrivains soudanais. Il a également présidé Sudana, une organisation encourageant l'art et la littérature des groupes marginalisés du Soudan. Entre 2003 et 2005, il était à la tête du service en arabe de la Sudan Radio Service à Nairobi (Kenya).

Le 1er septembre, des combats ont éclaté au Soudan dans l'État du Nil bleu, frontalier du Soudan du Sud, entre l'armée régulière soudanaise et l'Armée populaire de libération du Soudan-Nord (APLS-Nord). Le 2 septembre, le président soudanais Omar el Béchir a déclaré l'état d'urgence dans l'État du Nil bleu et y a nommé un gouverneur militaire.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en anglais, en arabe ou dans votre propre langue) :

  • demandez aux autorités de remettre en liberté Abdelmoniem Rahama ou de l'inculper d'une infraction de droit commun reconnue par la loi ;

  • engagez-les à annuler sa condamnation à mort si une telle peine a été prononcée à son encontre par un tribunal militaire ;

  • exhortez-les à faire en sorte qu'il ne soit pas torturé ni soumis à d'autres mauvais traitements ;

  • demandez-leur d'autoriser immédiatement cet homme à être en contact avec sa famille et ses avocats, et de lui permettre de recevoir tous les soins médicaux dont il pourrait avoir besoin après avoir été, semble-t-il, torturé.


ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JANVIER 2012 À :

Ministre de la Justice

Mr Mohammed Bushara Dousa

Ministry of Justice, PO Box 302

Al Nil Avenue

Khartoum, Soudan

Fax : +249 183 764 168

Courriel : moj@moj.gov.sd Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,


Ministre de l'Intérieur

Mr Ibrahim Mohamed Hamed

Ministry of Interior

PO Box 873

Khartoum, Soudan

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,




Copies à :

Président soudanais

HE Omar Hassan Ahmad Al Bashir

Office of the President

People's Palace, PO Box 281

Khartoum, Soudan

Fax : +249 183 782 541
Salutation : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,


Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Soudan dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

Nom(s), adresse(s), numéro de fax, courriel, formule d'appel.


Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 279/11. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AFR54/029/2011/fr.


ACTION URGENTE

UN POÈTE TOUJOURS DÉTENU AU SECRET

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Les affrontements dans l'État du Nil bleu font suite aux tensions sur les questions de sécurité dans les zones frontalières qui avaient été constatées entre le parti du Congrès national (au pouvoir au Soudan) et le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS) dans la période précédent la proclamation de l'indépendance du Soudan du Sud, le 9 juillet. Le MPLS-Nord, issu du MPLS, a été constitué au Kordofan méridional et dans l'État du Nil bleu après l'indépendance.


Plus de 55 000 habitants de cet État ont été déplacés et se sont réfugiés en Éthiopie, pays voisin, et au Soudan du Sud. Les observateurs indépendants et les travailleurs humanitaires n'ont plus accès à la zone depuis le début du conflit.


Le 5 juin, des combats ont éclaté à Kadugli, la capitale du Kordofan méridional, et dans ses environs, entre les forces armées soudanaises et l'Armée populaire de libération du Soudan-Nord (APLS-Nord). Pour le seul Kordofan méridional, les bombardements aveugles de l'armée soudanaise et les attaques terrestres menées par les deux camps ont jusqu'à présent contraint plus de 300 000 personnes à quitter leur foyer. Amnesty International a par ailleurs reçu des informations faisant état d'exécutions extrajudiciaires et d'arrestations de membres du MPLS-Nord dans la ville de Kadugli.



Nom : Abdelmoniem Rahama

Genre : homme




Action complémentaire sur l'AU 279/11, AFR 54/039/2011, 8 décembre 2011


How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE