Document - Sudanese Christian held without charge: Salwa Fahmi Suleiman Gireis

Soudan. Une chrétienne détenue sans inculpation

AU 70/13, AFR 54/006/2013 – Soudan 22 mars 2013

ACTION URGENTE

UNE CHRÉTIENNE SOUDANAISE DÉTENUE SANS INCULPATION

Salwa Fahmi Suleiman Gireis, une chrétienne soudanaise travaillant pour une organisation non gouvernementale (ONG), est détenue sans inculpation par les services de sécurité soudanais depuis qu'elle a été arrêtée à son domicile de Khartoum, il y a plus d'un mois. Ses conditions de détention s'apparentent à des mauvais traitements.

Salwa Fahmi Suleiman Gireis est une comptable de 64 ans qui travaille pour une organisation évangélique chrétienne. Le 12 février, elle était à son domicile lorsque quatre inconnus, qui se sont présentés comme des agents du Service national de la sûreté et du renseignement (NSS), sont entrés et l'ont arrêtée sans explication. Plus tard dans la journée, ils sont retournés chez elle et ont confisqué son passeport, ainsi que les appareils électroniques qui se trouvaient dans la maison, notamment des ordinateurs portables, un ordinateur de bureau, des tablettes et un routeur.

Après l'arrestation de Salwa Fahmi Suleiman Gireis, des hommes en civil se sont rendus dans la ferme appartenant à sa famille et ont placé sous scellés des placards contenant des exemplaires de la Bible. Ils auraient tué les cochons qui étaient élevés sur l'exploitation et volé une moto. Le NSS a convoqué un parent de Salwa Fahmi Suleiman Gireis pour interrogatoire.

Salwa Fahmi Suleiman Gireis est toujours en détention. Bien que sa famille ait été autorisée à lui rendre visite une fois et à lui apporter son traitement contre l'hypertension, elle n'a pas été inculpée et n'a pas pu consulter d'avocat. Elle risque de subir des mauvais traitements.

Amnesty International considère Salwa Fahmi Suleiman Gireis comme une prisonnière d'opinion, détenue uniquement pour avoir mené pacifiquement ses activités pour le compte d'une organisation religieuse.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en arabe, en anglais ou dans votre propre langue) :

priez les autorités soudanaises de libérer Salwa Fahmi Suleiman Gireis immédiatement et sans condition ;

appelez-les à faire en sorte qu'elle soit traitée avec humanité aussi longtemps que durera sa détention, bénéficie immédiatement de soins médicaux et puisse consulter l'avocat de son choix ;

demandez-leur de mettre fin au harcèlement et aux manœuvres d'intimidation visant la famille de Salwa Fahmi Suleiman Gireis.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 MAI 2011 À :

Président

HE Omar Hassan Ahmad al-Bashir

Office of the President

People's Palace

PO Box 281

Khartoum

Courriel : info@sudan.gov.sd

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Ministre de la Justice

Mohamed Bushara Dousa

Ministry of Justice,

PO Box 302

Al Nil Avenue

Khartoum, Soudan

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Copies à :

Ministre de l'Intérieur

Ibrahim Mahmoud Hamed

Ministry of Interior

PO Box 873

Khartoum,

Soudan

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,�

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Soudan dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

Nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule d'appel.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

UNE CHRÉTIENNE SOUDANAISE DÉTENUE SANS INCULPATION

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Depuis début 2013, les autorités soudanaises prennent des mesures entravant les activités des organisations chrétiennes dans le pays. Après le placement en détention d'une personne récemment convertie au christianisme et de plusieurs représentants de l'Église copte en décembre 2012, elles auraient détruit des églises dans la région de Khartoum, expulsé des étrangers accusés de prosélytisme et effectué des descentes dans des institutions religieuses, où elles ont confisqué des livres.

En avril 2012, une foule a violemment mis à sac un complexe presbytérien de Khartoum : des exemplaires de la Bible ont été brûlés et les bâtiments, pillés. En juin 2012, des bulldozers envoyés par le ministère de la Planification et du Logement ont démoli deux églises appartenant à l'Église épiscopalienne de Saint-Jean, à Khartoum, soi-disant faute de permis d'occupation du terrain.

Ces événements se déroulent sur fond de différends fonciers et d'agitation orchestrée par les prédicateurs locaux contre les chrétiens, dont beaucoup sont originaires de ce qui est aujourd'hui le Soudan du Sud ou de zones de conflit situées dans le Kordofan du Sud et le Nil bleu.

Nom : Salwa Fahmi Suleiman Gireis

Genre : femme

AU 70/13, 54/006/2013, 22 mars 2013

image1.png

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE