Document - Nigeria: Further information: Forced eviction halted

Nigeria. Annulation d'une expulsion forcée

Informations complémentaires sur l'AU 43/12, AFR 44/009/2012 – Nigeria 14 février 2012

ACTION URGENTE

ANNULATION D'UNE EXPULSION FORCÉE

La démolition du quartier de la voie ferrée de Port Harcourt a été annulée par les autorités de l ' État de Rivers à la suite des pressions des habitants, des organisations non gouvernementales locales et d ' Amnesty International.

La démolition du quartier de la voie ferrée de Port Harcourt, qui devait avoir lieu le 13 février, a été annulée par les autorités de l'État de Rivers. Ce matin-là, les habitants se sont mobilisés : on leur a demandé à tous de rester chez eux et de participer au mouvement de protestation. Des personnes ont commencé à chanter et danser devant les bâtiments déjà détruits, en brandissant des posters d'Amnesty International et des panneaux où étaient inscrits divers messages.

Lors d'une réunion avec le commissaire chargé du développement urbain, les délégués d'Amnesty International ont appris que la démolition serait provisoirement annulée afin que le gouvernement de l'État dispose d'assez de temps pour bien comprendre la nature des autorisations accordées par la National Railway Corporation (NRC) – propriétaire initiale des terrains. Ils ont également été informés que le gouverneur devait approuver cette suspension.

Des centaines de personnes ont failli être expulsées de force de leurs logements.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n ' est requise de la part du réseau Actions urgentes. Amnesty International continuera ses actions par d ' autres voies.

Ceci est la première mise à jour de l'AU 43/12. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AFR44/006/2012/fr.

Nom : habitants du quartier de la voie ferrée de Port Harcourt

Genre : hommes et femmes

Informations complémentaires sur l'AU 43/12, AFR 40/009/2012, 14 février 2012

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE