Document - Malawi President announces intention to repeal anti-homosexuality laws

Malawi. La présidente annonce son intention de dépénaliser l'homosexualité

AMNESTY INTERNATIONAL DÉCLARATION PUBLIQUE 22 mai 2012 AILRC-FR Index AI : AFR 36/003/2012

Malawi. La présidente annonce son intention de dépénaliser l'homosexualité Amnesty International se réjouit de l'annonce faite devant le Parlement le 18 mai par la présidente Joyce Banda, qui a déclaré qu'elle allait faire abroger les dispositions législatives érigeant l'homosexualité en infraction pénale au Malawi. L'organisation demande au gouvernement de déposer sans attendre le projet de loi visant à cette abrogation.

Dans son discours inaugural sur l'état de la nation, la nouvelle présidente a déclaré que son gouvernement allait abroger « les dispositions concernant les pratiques indécentes et les actes contre nature contenues dans les articles 137A, 153 et 156 du Code pénal ».

Amnesty International se félicite de cette initiative et espère que cette décision majeure permettra de mettre un terme dans le pays aux discriminations et aux persécutions fondées sur l'identité de genre et l'orientation sexuelle, réelle ou supposée.

Le gouvernement doit déposer immédiatement le projet de loi visant à l'abrogation des dispositions des articles 137A, 153 et 156 du Code pénal.

L'article 137A du Code pénal érige en infraction les « pratiques indécentes entre femmes ». Il prévoit que toute personne de sexe féminin qui, en public ou en privé, commet « un acte de grossière indécence avec une autre femme » sera coupable d'une infraction passible de cinq années d'emprisonnement. Les articles 153 et 156 répriment les relations homosexuelles entre hommes, passibles de 14 ans d'emprisonnement.

En 2010, deux hommes ont été condamnés à 14 ans de prison pour des charges concernant des pratiques homosexuelles. À la suite de protestations au niveau international, ils ont finalement été graciés.

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE