Document - Madagascar: Amnesty International urges release of political prisoners, investigation into excessive use of force against demonstrators and freedom of the media

AMNESTY INTERNATIONAL

DÉCLARATION PUBLIQUE

Index AI : AFR 35/003/2010

ÉFAI

10 juin 2010


Madagascar.Amnesty International exhorte les autorités à libérer les prisonniers politiques et à mener une enquête sur le recours abusif à la force contre les manifestants et la liberté des médias


Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies adopte les conclusions de l'Examen périodique universel concernant Madagascar 


Amnesty International partage les vives inquiétudes exprimées par plusieurs États concernant le recours à la force excessif, et parfois meurtrier, dont se rendent coupables les forces de sécurité, ainsi que les arrestations et les placements en détention arbitraires dans le contexte de crise politique actuelle. Les inquiétudes portent également sur l'ingérence de la classe politique dans la justice, qui résulte dans l'absence d'enquêtes indépendantes sur ces violations. Des accusés sont privés du droit d'être présentés rapidement à un juge ou d'être jugé dans un délai raisonnable. D‘autres se voient refuser le droit de se défendre, ou bien leurs avocats sont victimes de harcèlement et d'intimidations.


Amnesty International salue le soutien apporté par Madagascar à une recommandation appelant à libérer les prisonniers politiques, à faire cesser les détentions arbitraires et à veiller à ce que les personnes arrêtées et placées en détention soient jugées équitablement. L'Organisation exhorte le gouvernement malgache à veiller à ce que cette recommandation soit rapidement mise en application. Il est essentiel que Madagascar soutienne et applique les recommandations portant sur l'ouverture d'une enquête indépendante sur les morts et le recours abusif à la force qui ont marqué les manifestations de 2009, le plus souvent pacifiques. Madagascar doit veiller à ce que les responsables présumés d'homicides illégaux et d'autres atteintes aux droits humains soient traduits en justice conformément aux normes internationales d'équité. Les autorités malgaches doivent également veiller à ce que les victimes et leurs familles obtiennent réparation, notamment une indemnisation juste et équitable. Amnesty International appelle également, comme cela a été recommandé lors de l'Examen, le gouvernement à dissoudre immédiatement les organes mis en place par la Haute autorité de la transition (HAT) pour procéder à des arrestations et des placements en détention et enquêter sur les infractions commises.


Des journalistes et des médias ont été pris pour cibles par les autorités malgaches tant sous la présidence de Marc Ravalomanana qu'après l'entrée en fonction de la HAT en mars 2009. Les journalistes jugés trop critiques envers les personnes au pouvoir ont été réduits au silence. Amnesty International appelle Madagascar à mettre en place rapidement ces recommandations afin de garantir la liberté d'expression et de réunion et l'indépendance de la presse, et de veiller à ce que nul ne soit arrêté simplement pour avoir exercé son droit à la liberté d'expression, d'association et de réunion pacifique.


Bien que Madagascar ait imposé de facto un moratoire sur les exécutions, les autorités n'ont pas encore aboli la peine capitale en droit ni ratifié le Deuxième protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), qui vise à abolir la peine de mort. Amnesty International appelle les autorités malgaches à présenter de jureun moratoire sur les exécutions et à abolir la peine capitale.


Complément d'information

Lors de sa 14e session du 10 juin 2010, le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a adopté les conclusions de l'Examen périodique universel de Madagascar. Avant cette adoption, Amnesty International a fait la déclaration orale ci-dessus.


Document public

Amnesty International, International Secretariat, 1 Easton St., London WC1X 0DW, Royaume-Uni, www.amnesty.org.


How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE