Belarus

Schafft die Todesstrafe in Belarus ab!

Belarus ist das letzte Land Europas und der ehemaligen Sowjetunion mit Todesstrafe. Immer mehr Staaten lehnen diese unmenschliche Strafe ab - helfen Sie, in ganz Europa die Todesstrafe abzuschaffen. Belarus is the last country in Europe and the former Soviet Union to carry out executions.

Le Bélarus doit libérer un militant détenu pour fraude fiscale - 11 August 2011

Les autorités biélorusses doivent libérer un éminent défenseur des droits humains, dont la détention provisoire pour « grave fraude fiscale » semble être motivée par des considérations po Ales Bialatski, président du Centre de défense des droits humains Viasna, a été placé en détention, semble-t-il en raison de son travail en faveur des droits fondamentaux.

Le Bélarus doit libérer un militant détenu pour fraude fiscale

Les autorités biélorusses doivent libérer un éminent défenseur des droits humains, dont la détention provisoire pour « grave fraude fiscale » semble être motivée par des considérations politiques. Les autorités biélorusses doivent libérer un éminent défenseur des droits humains, dont la détention provisoire pour « grave fraude fiscale » semble être motivée par des considérations po

Belarus must free activist held on tax evasion charges

The Belarusian authorities must release a prominent human rights activist, whose pre-trial detention on charges of "serious tax evasion" is believed to be politically motivated The Belarusian authorities must release a prominent human rights activist, whose pre-trial detention on charges of "serious tax evasion" is believed to be politically motivated.

Belarus must free activist held on tax evasion charges - 11 August 2011

The Belarusian authorities must release a prominent human rights activist, whose pre-trial detention on charges of "serious tax evasion" is believed to be politically motivated. Ales Bialiatski, head of the Human Rights Centre Viasna is believed to have been detained for carrying out his human rights work.

Bélarus : le projet de loi draconien visant à interdire les « manifestations silencieuses » ne doit pas être adopté - 1 August 2011

La proposition du gouvernement bélarussien d'interdire presque tous les types de manifestations est une nouvelle attaque contre le droit à la liberté d'expression et de réunion du peuple bélarussie Aux termes des modifications proposées, tout grand rassemblement consistant en « une action ou une inaction » n'ayant pas donné lieu à l'émission d'un permis se soldera par des arrestations.

Bélarus. Le projet de loi draconien visant à interdire les « manifestations silencieuses » ne doit pas être adopté

La proposition du gouvernement bélarussien d'interdire presque tous les types de manifestations est une nouvelle attaque contre le droit à la liberté d'expression et de réunion du peuple bélarussien, a déclaré Amnesty International lundi 1er août. La proposition du gouvernement bélarussien d'interdire presque tous les types de manifestations est une nouvelle attaque contre le droit à la liberté d'expression et de réunion du peuple bélarussie

Bielorrusia debe abandonar los draconianos proyectos de ley que prohíben las “manifestaciones silenciosas”

La propuesta del gobierno de Bielorrusia de prohibir casi cualquier tipo de protesta constituye una agresión más al derecho de la población bielorrusa a la libertad de expresión y reunión.  La propuesta del gobierno de Bielorrusia de prohibir casi cualquier tipo de protesta constituye una agresión más al derecho de la población bielorrusa a la libertad de expresión y reunión.

Belarus must drop draconian draft laws banning ‘silent protests’

The Belarusian government’s proposal to ban almost any kind of protest is yet another assault on the Belarusian people’s right to freedom of expression and assembly The Belarusian government’s proposal to ban almost any kind of protest is yet another assault on the Belarusian people’s right to freedom of expression and assembly, Amnesty International said toda

Belarus proposes draconian draft laws banning ‘silent protests’ - 1 August 2011

The Belarusian government’s proposal to ban almost any kind of protest is yet another assault on the Belarusian people’s right to freedom of expression and assembly, Amnesty International said toda Under proposed draft amendments, any mass gathering that carries out "action or inaction" will require a permit, or be subject to arrest.

How you can help

AMNESTY INTERNATIONAL WORLDWIDE