• Research

Maroc et Sahara occidental. Les autorités doivent libérer un officier à la retraite âgé de 72 ans

, Index number: MDE 29/006/2010

Amnesty International déplore que Kaddour Terhzaz, officier à la retraite, soit maintenu en détention arbitraire depuis novembre 2008 uniquement pour avoir exercé de manière légitime son droit à la liberté d'expression. Il a été déclaré coupable au terme d'une procédure inique, en lien avec une lettre qu'il avait adressée au roi Mohamed VI. Amnesty International demande sa libération immédiate et sans condition.

Choose a language to view report