تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

25 مارس 2009

Un journaliste en détention depuis le 22 mars en Corée du Sud

Un journaliste en détention depuis le 22 mars en Corée du Sud
Roh Jong-myeon et trois de ses collègues ont été arrêtés pour « ingérence dans les affaires ».

Amnesty International a demandé au gouvernement sud-coréen de relâcher Roh Jong-myeon immédiatement.

La police sud-coréenne a arrêté à leur domicile cet homme, dirigeant du syndicat des journalistes de la chaîne d'information câblée YTN, ainsi que ses collègues et militants au sein du même syndicat Hyun Duck-soo, Cho Seung-ho et Lim Jang-hyuk.

Le tribunal du district central de Séoul a décerné un mandat d'arrêt autorisant à maintenir en détention Roh Jong-myeon au-delà de 48 heures pour « ingérence dans les affaires ». Ses collègues ont été relâchés, faute de preuves.

D'après la police, les quatre hommes ont été appréhendés parce qu'ils ne s'étaient pas rendus à l'heure convenue au commissariat de Namdaemun alors qu'ils y avaient été convoqués, allégation que les journalistes réfutent.

« Il semble que M. Roh et ses collègues aient été arrêtés uniquement en raison de leurs activités syndicales pacifiques – une évolution inquiétante de ce qui semble être une volonté de plus en plus concertée du gouvernement de contrôler les médias sud-coréens », a indiqué Roseann Rife, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

Plusieurs syndicalistes se sont mis en grève lundi 23 mars afin de soutenir leurs collègues détenus. Les journalistes et syndicalistes d'YTN protestent depuis 2008 contre les restrictions à la liberté d'expression, réclamant des garanties quant à l'indépendance éditoriale à la suite de la nomination de Ku Bon-hong à la tête de la chaîne. Celui-ci a en effet travaillé en tant qu'assistant du président sud-coréen Lee Myung-bak.

Ku Bon-hong a poursuivi en justice 12 journalistes syndiqués et renvoyé six journalistes pour « ingérence dans les affaires », en raison des protestations contre sa nomination à la tête d'YTN.

« Cela fait bien longtemps que les médias sud-coréens n'avaient pas été confrontés à ce type d'ingérence et de harcèlement injustifiés de la part du gouvernement, a affirmé Roseann Rife. Ces arrestations bafouent le droit à la liberté de réunion et la liberté de la presse. Elles constituent un tournant très inquiétant pour les médias sud-coréens. »

En novembre 2008, un chercheur d'Amnesty International a rencontré Roh Jong-myeon et ses collègues afin d'examiner les allégations d'ingérence dans l'indépendance éditoriale.

En 2008, les directeurs exécutifs et les présidents du Korean Broadcasting System (KBS), de la Korean Broadcasting Advertising Corporation, d'Arirang TV et de Sky Life ont eux aussi été remplacés par des partisans du gouvernement de Lee Myung-bak.

موضوعات

نشطاء 
الاحتجاز 
حرية التعبير 

البلد

كوريا الجنوبية 

المنطقة

آسيا والباسيفك 

@amnestyonline on twitter

أخبار

15 يناير 2015

تشير الصور الملتقطة بالأقمار الصناعية التي نشرتها منظمة العفو الدولية اليوم إلى وجود أدلة دامغة وصادمة على حجم الهجوم الذي شنه مسلحو بوكو حرام على بلدتي باغا ودوروم باغا... Read more »

08 ديسمبر 2014

عشية تصويت مجلس الشيوخ الأمريكي على قانون عسكري رئيسي يوم الثلاثاء، قالت منظمة العفو الدولية أن الكونغرس الأمريكي يخاطر بتزويد دفعات جديدة من السلاح للقوات والجماعات المسلحة... Read more »

19 يناير 2015

دعت منظمة العفو الدولية حكومتي أستراليا وبابوا غينيا الجديدة إلى حماية حقوق ورفاه طالبي اللجوء الذين يحتجون حالياً على اعتقالهم في مركز احتجاز جزيرة مانوس

... Read more »

16 يناير 2015

 إن سلسلة مما لا يقل عن 69 عملية اعتقال في فرنسا هذا الأسبوع بتهمة "الدفاع عن الإرهاب" الغامضة تشكل مجازفة بانتهاك حرية التعبير

 

Read more »
23 يناير 2015

من المرجح أن يتم تعليق جَلد رائف بدوي المزمع اليوم الجمعة بعد أن أوصت لجنة طبية بعدم تنفيذ الجولة الثانية من الجلدات بحقه لأسباب صحية.  وأخضعت اللجنة المؤلفة من... Read more »