تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

بيان صحفي

26 أكتوبر 2012

Myanmar. Les violences qui secouent l'État d'Arakan ont fait de nombreux morts

La mort de dizaines de personnes lors des affrontements ethniques qui secouent l'État d'Arakan, au Myanmar, représente une perte tragique en vies humaines, qui doit faire l'objet d'une enquête et déboucher sur la comparution en justice des responsables présumés, a déclaré Amnesty International.

« Ces derniers heurts entre les Rohingyas, de religion musulmane, et les bouddhistes démontrent à quel point il est urgent que les autorités interviennent afin d'assurer la protection de tous, et de briser le cycle de la discrimination et de la violence », a affirmé Isabelle Arradon, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

En juin 2012, l'état d'urgence a été décrété dans l'État d'Arakan, après la mort de 90 personnes.

Amnesty International demande aux autorités du Myanmar de revoir la Loi relative à la citoyenneté de 1982, afin que les Rohingyas puissent être reconnus comme citoyens, et de s'attaquer aux racines de la discrimination qui touche depuis longtemps la communauté rohingya.

AI Index: PRE01/516/2012
المنطقة آسيا والباسيفك
البلد ميانمار
For further information, contact مكتب الإعلام الدولي

مكتب الإعلام الدولي

هاتف : +44 (0) 20 7413 5566
الساعة 9:30 حتي 17:00 بتوقيت جرينتش يوم الاثنين الى الجمعة
هاتف : +44 (0) 777 847 2126
الخط المفتوح 24 ساعة في اليوم
فاكس : +44 (0) 20 7413 5835
مكتب الإعلام الدولي
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
بريطانيا
لمتابعة المكتب الدولي للاعلام على تويتر
@amnestypress