تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

بيان صحفي

16 أبريل 2012

Le Viêt-Nam doit libérer un blogueur emprisonné poursuivi pour «propagande»

Les autorités vietnamiennes doivent cesser de persécuter un prisonnier d'opinion jugé cette semaine pour des accusations motivées par des considérations politiques qui pourraient lui valoir 20 ans de prison supplémentaires, a déclaré Amnesty International lundi 16 avril.

Le blogueur Nguyen Hoang Hai doit comparaître le 17 avril pour « propagande » contre l'État.

Ce militant, également connu sous le nom de Dieu Cay (« la pipe à eau du paysan »), est emprisonné depuis 2008 à la suite de sa condamnation pour fraude fiscale sur la base d'accusations forgées de toutes pièces.

« La persécution de Nguyen Hoang Hai est flagrante et injuste. Il est détenu et poursuivi uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d'expression, a souligné Donna Guest, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

« Les autorités vietnamiennes doivent libérer Nguyen Hoang Hai immédiatement et sans condition et abandonner toutes les charges retenues contre lui. »

En octobre 2010, il a fini de purger une peine de deux ans et demi d'emprisonnement pour fraude fiscale. Cependant, au lieu de le libérer, les autorités ont indiqué à sa famille qu'il était détenu pour les besoins d'une enquête dont il faisait l'objet pour « propagande » contre l'État.

Cet homme est cofondateur du Club des journalistes vietnamiens libres, une organisation indépendante créée en 2007.

Il a écrit des articles critiquant la politique étrangère de la Chine concernant le Viêt-Nam et participé à des manifestations pacifiques. Il utilisait ses blogs pour révéler la corruption et promouvoir les droits humains au Viêt-Nam.

Les proches de Nguyen Hoang Hai se sont vu refuser à maintes reprises des visites en prison. Son avocat l'a vu pour la première fois en mars 2012. Il a indiqué que son client était malade et avait perdu beaucoup de poids.

« Jusqu'à sa libération, Nguyen Hoang Hai doit recevoir les soins médicaux dont il a besoin et être autorisé à entrer régulièrement en contact avec sa famille et son avocat, conformément aux normes internationales », a ajouté Donna Guest.

Deux autres blogueurs bien connus, également membres du Club des journalistes vietnamiens libres, pourraient être jugés en même temps que Nguyen Hoang Hai. Il s'agit de Phan Thanh Hai, surnommé AnhBaSG, et de Ta Phong Tan, dont le blog est intitulé « Justice et vérité », qui sont respectivement détenus depuis octobre 2010 et septembre 2011.

« Les autorités vietnamiennes doivent respecter et protéger la liberté d'expression, d'association et de réunion, et cesser de harceler ceux qui font connaître et défendent les droits humains », a insisté Donna Guest.

AI Index: PRE01/199/2012
المنطقة آسيا والباسيفك
البلد فييت نام
For further information, contact مكتب الإعلام الدولي

مكتب الإعلام الدولي

هاتف : +44 (0) 20 7413 5566
الساعة 9:30 حتي 17:00 بتوقيت جرينتش يوم الاثنين الى الجمعة
هاتف : +44 (0) 777 847 2126
الخط المفتوح 24 ساعة في اليوم
فاكس : +44 (0) 20 7413 5835
مكتب الإعلام الدولي
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
بريطانيا
لمتابعة المكتب الدولي للاعلام على تويتر
@amnestypress