تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

16 مارس 2012

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école
La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

© China Photos/Getty Images


Cette décision va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH.
Source: 
Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International

Les informations indiquant que plusieurs écoles de Tanzanie auraient décidé d'obliger les élèves séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe ont amené Amnesty International à mettre en garde contre une stigmatisation des personnes infectées par ce virus.

Le directeur d'une école du district de Kibaha affirme que cette décision aurait été prise pour répondre à une demande des parents qui souhaitaient que les enfants malades soient dispensés des activités demandant beaucoup d'énergie.

« L'idée selon laquelle obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge les protégerait est absurde », a déclaré Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International.

« Le fait qu'une personne soit ou non porteuse du VIH relève entièrement du domaine privé jusqu'à ce que cette personne décide d'en parler. Les enfants séropositifs peuvent mener une vie saine et remplie d'activités s'ils bénéficient des soins adéquats ; les stigmatiser de cette façon et les exposer à des atteintes est une immense erreur.

« Cela va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH. De manière générale, une telle mesure pourrait mener à une diminution de l'accès aux services de santé dont les gens ont besoin.

« Les autorités tanzaniennes doivent enquêter pour savoir pourquoi une telle décision a été autorisée et elles doivent mettre en place de nouvelles initiatives pour apprendre aux gens à ne pas stigmatiser les personnes séropositives. »

Selon ONUSIDA, en Tanzanie, au moins 1,4 million de personnes vivent avec le VIH/sida, ce qui représente à peu près 5 % de la population du pays. Environ 160 000 enfants âgés de moins de 14 ans sont séropositifs au VIH.

موضوعات

التمييز 

البلد

تنزانيا 

المنطقة

أفريقيا 

حملات

فلنطالب بالكرامة 

@amnestyonline on twitter

أخبار

20 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية إنه يتعين على سلطات المملكة المتحدة أن تطلق تحقيقا طال انتظاره في دور إحدى الشركات البريطانية في واحدة من أسوأ حوادث إلقاء النفايات السامة في... Read more »

25 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية اليوم: إنه يجب على الموظفين المسؤولين عن تنفيذ القوانين عدم اللجوء إلى الاستخدام المفرط للقوة حيث يتظاهر المحتجون في أعقاب قرار هيئة المحلفين... Read more »

12 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية لقد تهرب الشركة الكيميائية الأميركية العملاقة داو من المثول أمام العدالة مرة أخرى اليوم من خلال عدم الانصياع لاستدعاء المحكمة الهندية لها بشأن... Read more »

24 نوفمبر 2014

ينبغي أن تقوم المحكمة الأوروبية لحقوق الإنسان بمعاودة النظر في مزاعم إجازة حكومة المملكة المتحدة استخدام التعذيب وغيره من ضروب سوء المعاملة في أيرلندا الشمالية خلال... Read more »

20 نوفمبر 2014

في تقرير جديد يصدر اليوم قالت منظمة العفو الدولية إن فشل المجتمع الدولي في التعامل مع العدد المتنامي للاجئين السوريين الذي يفرون إلى تركيا أدى إلى اندلاع أزمة غير مسبوقة... Read more »