تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

13 أكتوبر 2011

Le Malawi doit arrêter le président soudanais Omar el Béchir durant son séjour dans le pays

Le Malawi doit arrêter le président soudanais Omar el Béchir durant son séjour dans le pays

Le Malawi doit arrêter le président soudanais recherché Omar el Béchir et le remettre à la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré Amnesty International jeudi 13 octobre.

Omar el Béchir doit se rendre au Malawi le 14 octobre afin de participer à un sommet régional sur le commerce, bien que deux mandats d'arrêt internationaux aient été décernés à son encontre pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, pour le rôle qu'il a joué dans le conflit au Darfour.

Le président malawien Bingu wa Mutharika a déclaré au mois de mars que les dirigeants africains devraient être jugés pour leurs crimes uniquement par des tribunaux nationaux, et en aucun cas par la CPI.

« La réticence à soutenir la CPI dont fait preuve publiquement le président Bingu wa Mutharika n'est pas acceptable, a indiqué Marek Marczynski, directeur de campagne, de recherche et de politiques d'Amnesty International pour la Campagne pour la justice internationale.

« Les autorités sont légalement tenues de rendre véritablement justice aux victimes des crimes contre l'humanité et autres crimes relevant du droit international commis au Darfour et ne doivent pas accueillir des fugitifs internationaux. »

Si le Malawi n'arrête pas le président Omar el Béchir, il bafouera les obligations qui lui incombent au titre du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, qu'il a ratifié le 19 septembre 2002.

Depuis qu'il a éclaté en 2003, le conflit au Darfour a fait plus de 300 000 morts, tandis que des milliers de personnes ont été violées et des millions déplacées de force.

Or, le président soudanais Omar el Béchir fait l'objet depuis mars 2009 d'un mandat d'arrêt émis par la CPI pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Un autre mandat portant sur trois inculpations de génocide au Darfour a été délivré en juillet 2010.

Amnesty International appelle tous les membres de la communauté internationale à appuyer la CPI dans l'exécution de ses mandats d'arrêt relatifs à la situation au Soudan.

للمزيد من المعلومات

La Chine doit arrêter le président soudanais (nouvelle, 16 juin 2011)
Malaisie : les autorités doivent arrêter le président soudanais recherché pour crimes de guerre (nouvelle, 13 juin 2011)
Djibouti refuses to arrest Sudanese President Omar Al-Bashir (déclaration publique, 9 mai 2011)
La République centrafricaine doit arrêter Omar el Béchir durant son séjour dans ce pays (déclaration publique, 1er décembre 2010)
Le Kenya refuse d'arrêter le président soudanais Omar el Béchir (nouvelle, 27 août 2010)

موضوعات

جرائم ضد الإنسانية وجرائم الحرب 
العدالة الدولية 

البلد

ملاوي 
السودان 

المنطقة

أفريقيا 

حملات

العدالة الدولية 

@amnestyonline on twitter

أخبار

18 سبتمبر 2014

إن الشرطة والجيش في نيجيريا تعذبان النساء والرجال والأطفال – وبعضهم بعمر 12 سنة– بشكل روتيني، ويستخدمان في ذلك  مجموعة واسعة من الأساليب، بما في ذلك الضرب وإطلاق... Read more »

25 سبتمبر 2014

فمن المتوقع أن يصل عدد الدول المصدِّقة على اتفاقية تجارة الأسلحة، في 25 سبتمبر/أيلول، مع انعقاد الجمعية العامة للأمم المتحدة في نيويورك، 50 دولة لتصبح سارية المفعول.... Read more »

27 سبتمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية أن مسارعة شرطة هونغ كونغ إلى استخدام رذاذ الفلفل ضد المشاركين في المظاهرات المؤيدة للديمقراطية وإلقاء القبض عليهم الليلة الماضية، واليوم قد جددت... Read more »

30 سبتمبر 2014

 بعد انقضاء سنة على حوادث تحطم سفن في لامبدوسا، التي أدت إلى وفاة أكثر من خمسمئة شخص، الضوء على تسبّب التقاعس المعيب لدول الاتحاد الأوروبي في تصاعد أعداد الضحايا،... Read more »

29 سبتمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية اليوم إن السلطات الإيرانية أكدت أنه سيتم تنفيذ حكم الإعدام شنقاً بحق امرأة كانت قد أُدينت بقتل رجل، قالت إنه حاول الاعتداء عليها جنسياً، صباح يوم... Read more »