تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

11 مارس 2011

Cuba doit libérer un prisonnier d’opinion faisant une grève de la faim

Cuba doit libérer un prisonnier d’opinion faisant une grève de la faim

Amnesty International a demandé aux autorités cubaines de relâcher un militant ayant entamé une grève de la faim ; cet homme a été arrêté en raison de son travail en faveur des droits humains il y a trois mois et doit être jugé fin mars.

Néstor Rodríguez Lobaina, président et cofondateur du Mouvement de jeunes Cubains pour la démocratie, a été appréhendé en décembre dernier pour avoir organisé une réunion chez lui en août 2010 et pour avoir affiché des banderoles porteuses d’un message antigouvernemental devant son domicile.

Néstor Rodríguez Lobaina, son frère Rolando Rodríguez Lobaina et trois autres membres du Mouvement de jeunes Cubains pour la démocratie – Enyor Díaz Allen, Roberto González Pelegrín et Francisco Manzanet – ont été inculpés d'atteintes à l’ordre public en relation avec une attaque lancée contre le domicile de Néstor par un groupe opposé à la tenue de la réunion.

Les cinq hommes ont été arrêtés en août 2010 puis relâchés le mois suivant. Seul Nestor Rodríguez Lobaina a de nouveau été interpellé.

« Néstor Rodríguez Lobaina a passé plus de trois mois en prison pour avoir exprimé son opinion, défendu la démocratie et fait la promotion des droits humains à Cuba », a déclaré Gerardo Ducos, spécialiste de Cuba à Amnesty International.

« Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion car il a été incarcéré uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression, et demande aux autorités cubaines de le relâcher immédiatement et sans condition ou d'assumer la responsabilité de l'impact de sa grève de la faim sur son intégrité physique.

« Le placement en détention de Néstor Rodríguez Lobaina est un nouvel exemple de la répression des droits à la liberté d’expression et d’association à Cuba. »

Détenu à la prison Combinado de Guantánamo, Néstor Rodríguez Lobaina a entamé sa grève de la faim le 15 février. Le lendemain, il a été transféré dans une cellule d'isolement, puis a été privé d’eau pendant huit jours.

Sa santé s’est détériorée au cours de sa grève de la faim, et le 28 février il a été transféré à l’infirmerie de la prison. Il a ensuite été transféré à l’hôpital provincial Augustino Neto le 1er mars.

Néstor Rodríguez Lobaina a été arrêté par des agents de la sûreté de l’État à Guantánamo le 9 décembre 2010. Ceux-ci l’ont aspergé de gaz incapacitant et malmené afin de le faire monter à bord d’une voiture de police devant sa fille de 10 ans, qui s’est retrouvée seule dans la rue tandis que son père était emmené en détention.

Néstor Rodríguez Lobaina dit avoir été frappé et menacé par d’autres détenus.

للمزيد من المعلومات

Cuba doit libérer les militants incarcérés (nouvelle, 7 février 2011)

موضوعات

نشطاء 
الاحتجاز 
حرية التعبير 
سجناء الرأي 
التعذيب وإساءة المعاملة 

البلد

كوبا 

المنطقة

الأمريكتان 

@amnestyonline on twitter

أخبار

18 سبتمبر 2014

إن الشرطة والجيش في نيجيريا تعذبان النساء والرجال والأطفال – وبعضهم بعمر 12 سنة– بشكل روتيني، ويستخدمان في ذلك  مجموعة واسعة من الأساليب، بما في ذلك الضرب وإطلاق... Read more »

11 أغسطس 2014

قالت منظمة العفو الدولية في تقرير جديد صدر اليوم إن أهالي آلاف المدنيين الأفغان الذين لقوا مصرعهم خلال عمليات القوات الأمريكية وقوات "حلف شمال الأطنطي" (الناتو) قد تُركوا دون... Read more »

18 سبتمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية إن إدانة محكمة عسكرية تايلندية لأربعة محتجين سلميين اليوم تعتبر صفعة في وجه العدالة وعلامة أخرى على شيوع القمع في ظل الحكم العسكري

... Read more »

15 سبتمبر 2014

عقب غرق قارب كان متجهاً إلى إيطاليا قبالة الساحل الليبي، حيث يُخشى أن يكون العديد من الأشخاص قد قضوا غرقاً، قالت منظمة العفو الدولية اليوم إن الزعماء الأوروبيين يجب أن... Read more »

18 سبتمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية إن قانون مكافحة الجرائم الإلكترونية الجديد، والمثير للجدل، الذي يجرم نشر "أخبار غير صحيحة" على شبكة الإنترنت يشكل تهديداً جديا لحرية التعبير عن... Read more »