تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

28 فبراير 2011

Le Viêt-Nam doit libérer un militant accusé d'avoir appelé la population à manifester

Le Viêt-Nam doit libérer un militant accusé d'avoir appelé la population à manifester

Amnesty International a réclamé la libération d'un défenseur vietnamien des droits humains arrêté parce qu'il aurait appelé la population vietnamienne à un soulèvement semblable à ceux qui secouent actuellement le Moyen-Orient.

Nguyen Dan Que, célèbre détracteur du gouvernement, a été arrêté samedi 26 février, après que les autorités vietnamiennes eurent indiqué que cet homme avait été pris « en flagrant délit de détention et de distribution de documents » appelant au renversement du gouvernement.

Ce médecin de 69 ans, qui a déjà été emprisonné à trois reprises, aurait publié une déclaration appelant la population à manifester.

« Amnesty International est choquée d'apprendre que Nguyen Dan Que a été de nouveau arrêté », a déclaré Donna Guest, directrice adjointe du Programme Asie et Pacifique d'Amnesty International.

« Les autorités doivent sans délai mettre un terme aux mesures draconiennes visant à museler les dissidents pacifiques, mesures qui ont abouti à l'incarcération de plus de 20 militants au cours des 12 derniers mois. »

La police aurait saisi un ordinateur et des documents au domicile d'Nguyen Dan Que, qui risque la réclusion à perpétuité, voire la peine de mort, pour « renversement » de l'État.

Selon certains médias, son arrestation pourrait être liée à une déclaration qu'il a faite la semaine dernière : il a en effet appelé le peuple à se soulever contre le gouvernement, en évoquant les mouvements démocratiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

« Le docteur Que défend avec ardeur et pacifisme les droits humains et la liberté d'expression et il en a payé le prix fort, notamment en passant près de 20 ans en prison », a déclaré Donna Guest.

« Le fait que son arrestation ait eu lieu le jour même où il a publié dans le Washington Post un article critiquant la position du gouvernement en matière de droits humains ne semble pas non plus être une coïncidence. »

Au Viêt-Nam, des restrictions sévères pèsent sur la liberté d'expression et d'association des personnes qui critiquent le gouvernement.

L'année dernière, au moins 20 dissidents pacifiques, dont des blogueurs, des écrivains, des hommes et des femmes d'affaires, des défenseurs des droits des travailleurs et un avocat spécialiste des droits humains, ont été condamnés à de longues peines de prison à l'issue de procès iniques.

موضوعات

نشطاء 
الاحتجاز 
حرية التعبير 
سجناء الرأي 

البلد

فييت نام 

المنطقة

آسيا والباسيفك 

@amnestyonline on twitter

أخبار

15 يناير 2015

تشير الصور الملتقطة بالأقمار الصناعية التي نشرتها منظمة العفو الدولية اليوم إلى وجود أدلة دامغة وصادمة على حجم الهجوم الذي شنه مسلحو بوكو حرام على بلدتي باغا ودوروم باغا... Read more »

08 ديسمبر 2014

عشية تصويت مجلس الشيوخ الأمريكي على قانون عسكري رئيسي يوم الثلاثاء، قالت منظمة العفو الدولية أن الكونغرس الأمريكي يخاطر بتزويد دفعات جديدة من السلاح للقوات والجماعات المسلحة... Read more »

19 يناير 2015

دعت منظمة العفو الدولية حكومتي أستراليا وبابوا غينيا الجديدة إلى حماية حقوق ورفاه طالبي اللجوء الذين يحتجون حالياً على اعتقالهم في مركز احتجاز جزيرة مانوس

... Read more »

16 يناير 2015

 إن سلسلة مما لا يقل عن 69 عملية اعتقال في فرنسا هذا الأسبوع بتهمة "الدفاع عن الإرهاب" الغامضة تشكل مجازفة بانتهاك حرية التعبير

 

Read more »
28 يناير 2015

ثمة حاجة ماسة إلى عقوبات موجهة من جانب الأمم المتحدة، وإلى المساءلة، بما في ذلك من خلال "المحكمة الجنائية الدولية"، لوضع حد لتفشي الاختطاف والتعذيب والقتل بإجراءات موجزة... Read more »