تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

19 نوفمبر 2010

Arabie saoudite : allégations récentes d'atteintes aux droits humains d'employées de maison indonésiennes

Arabie saoudite : allégations récentes d'atteintes aux droits humains d'employées de maison indonésiennes

Amnesty International a appelé les autorités saoudiennes, vendredi 19 novembre, à protéger les employés de maison contre les atteintes aux droits humains, après la découverte du corps mutilé d'une Indonésienne, Kikim Komalasari, dans une benne de la ville d'Abha.

Cette nouvelle est intervenue au moment où des représentants de l'État indonésien se rendaient en Arabie saoudite pour enquêter sur les allégations de graves violations des droits fondamentaux d'une autre employée de maison indonésienne, hospitalisée depuis le 8 novembre.

Ces dernières années, des réformes de la législation du travail ont été introduites tardivement dans plusieurs États du Golfe afin que les droits des travailleurs migrants soient reconnus. Cependant, dans presque tous les cas, ces dispositions n'ont accordé qu'une très faible protection aux employés de maison.

« L'Arabie saoudite et tous les États du Golfe doivent prendre des mesures visant à empêcher le traitement atroce infligé aux employés de maison migrants, en mettant fin immédiatement au climat juridique d'impunité qui permet aux patrons de les exploiter, les asservir, les maltraiter, les agresser et les blesser sans être inquiétés », a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

Amnesty International s'est félicitée de la prompte coopération de l'État saoudien avec les autorités indonésiennes dans l'enquête sur l'affaire de Sumiati Binti Salan Mustapa, une employée de maison hospitalisée affirmant que son patron lui a lacéré le visage au moyen de ciseaux.

« Nous craignons que ces deux cas ignobles ne soient que la partie émergée de l'iceberg car les femmes travaillant comme employées de maison dans la région font l'objet de violences systématiques », a ajouté Malcolm Smart.

Dans les États du Golfe, les travailleurs migrants des pays asiatiques comme l'Indonésie, l'Inde, le Pakistan et le Sri Lanka sont majoritaires dans le secteur des services, notamment dans les emplois domestiques.

D'autres informations faisant état de violences à l'encontre de femmes asiatiques dans la région ont été révélées ces derniers jours. Au Koweït, par exemple, une personne aurait enfoncé 14 épingles en métal dans le corps de son employée de maison sri-lankaise et, en Jordanie, une autre employée de maison sri-lankaise a été contrainte à avaler six clous.

En août, une Sri-Lankaise a affirmé que ses patrons saoudiens lui avaient planté 24 clous dans le corps à l'aide d'un marteau.

« Des violations manifestes des droits humains comme celles-ci continueront à être mises au jour, à moins que les gouvernements de la région n'accordent aux employés de maison migrants les droits auxquels ils peuvent prétendre », a indiqué Malcolm Smart.

Dans les États du Golfe, les employées de maison migrantes sont extrêmement exposées aux violences liées au genre, aux autres atteintes aux droits fondamentaux, aux restrictions de la liberté de circulation, à la discrimination et au harcèlement.

Bien souvent, elles n'ont pas accès à des conseils juridiques, ne bénéficient pas des services d'un interprète dans leur langue et ne peuvent obtenir une protection ni une réparation dans le cadre de la législation du travail existante.

Les patrons confisquent généralement les passeports de leurs employés de maison. Par conséquent, ces derniers peuvent être détenus pendant des semaines, voire des mois, dans des centres destinés aux étrangers en instance d'expulsion, en attendant que les démarches qui les concernent soient accomplies. Certains ne sont pas autorisés à quitter le logement où ils travaillent sans la permission de leurs employeurs. Ils ont souvent des horaires de travail excessifs et un salaire insuffisant.

للمزيد من المعلومات

L'Arabie saoudite doit ouvrir une enquête sur les violences qu'aurait subies une employée de maison sri-lankaise (déclaration publique, 2 septembre 2010)

موضوعات

الحقوق الاقتصادية والاجتماعية والثقافية 
اللاجئون والمهاجرون والنازحون 
التعذيب وإساءة المعاملة 
المرأة 

البلد

إندونيسيا 
المملكة العربية السعودية 
سري لانكا 

المنطقة

آسيا والباسيفك 

حملات

فلنضع حداً للعنف ضد المرأة 

@amnestyonline on twitter

أخبار

20 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية إنه يتعين على سلطات المملكة المتحدة أن تطلق تحقيقا طال انتظاره في دور إحدى الشركات البريطانية في واحدة من أسوأ حوادث إلقاء النفايات السامة في... Read more »

25 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية اليوم: إنه يجب على الموظفين المسؤولين عن تنفيذ القوانين عدم اللجوء إلى الاستخدام المفرط للقوة حيث يتظاهر المحتجون في أعقاب قرار هيئة المحلفين... Read more »

12 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية لقد تهرب الشركة الكيميائية الأميركية العملاقة داو من المثول أمام العدالة مرة أخرى اليوم من خلال عدم الانصياع لاستدعاء المحكمة الهندية لها بشأن... Read more »

24 نوفمبر 2014

ينبغي أن تقوم المحكمة الأوروبية لحقوق الإنسان بمعاودة النظر في مزاعم إجازة حكومة المملكة المتحدة استخدام التعذيب وغيره من ضروب سوء المعاملة في أيرلندا الشمالية خلال... Read more »

20 نوفمبر 2014

في تقرير جديد يصدر اليوم قالت منظمة العفو الدولية إن فشل المجتمع الدولي في التعامل مع العدد المتنامي للاجئين السوريين الذي يفرون إلى تركيا أدى إلى اندلاع أزمة غير مسبوقة... Read more »