تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

بيان صحفي

27 أكتوبر 2010

Viêt-Nam. Amnesty International condamne les lourdes peines prononcées contre des défenseurs du droit au travail

Amnesty International déplore les condamnations à des peines de neuf et sept ans d'emprisonnement prononcées contre trois militants au Viêt-Nam en raison de leurs activités légitimes en faveur des droits du travail.

Doan Huy Chuong, Do Thi Minh Hanh et Nguyen Hoang Quoc Hung ont été ce mercredi 27 octobre 2010 déclarés coupables d'avoir « ébranlé la sécurité » et condamnés, à l'issue d'un procès mené tambour battant hier. Ils avaient distribué des tracts et soutenu les droits des ouvriers d'une usine.

« Les autorités doivent immédiatement libérer ces trois défenseurs du droit au travail et mettre fin à cette répression inutile qui cible les détracteurs du gouvernement et les militants pacifiques, a déclaré Donna Guest, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d'Amnesty International.

« Les lourdes peines prononcées aujourd'hui et les arrestations persistantes de militants et de blogueurs dressent un tableau terriblement affligeant de la liberté d'expression et d'association au Viêt-Nam. »

Doan Huy Chuong est membre fondateur de l'Organisation des ouvriers et paysans unis, mouvement non reconnu. Il a déjà passé 18 mois derrière les barreaux entre 2007 et 2008 pour avoir « perverti les libertés démocratiques ». Do Thi Minh Hanh et Nguyen Hoang Quoc Hung sont membres de Victimes d'Injustice, association de paysans luttant pour leurs droits.

Tous trois sont les dernières victimes de la vague d'arrestations et de procès qui vise militants, organisateurs et blogueurs.

On a recensé pas moins de sept autres procès impliquant 17 dissidents au Viêt-Nam depuis septembre 2009 et sept autres arrestations au cours des cinq derniers mois seulement.

Deux blogueurs vietnamiens ont été interpellés ces dernières semaines : il s'agit de Phan Thanh Hai, connu sous le pseudonyme d'Anh Ba Saigon, et de Nguyen Huong Tra, connue sous le pseudonyme Do Long Girl. L'éminent journaliste et blogueur Nguyen Hoang Hai, connu sous le pseudonyme de Dieu Cay, a purgé sa peine d'emprisonnement prononcée pour des inculpations à caractère politique. Au lieu d'être libéré la semaine dernière, il fait désormais l'objet d'une enquête pour « propagande contre le régime ».

Quatre autres militants, arrêtés en juillet et août, sont en instance de jugement pour avoir tenté de « renverser le gouvernement ». Trois d'entre eux, Nguyen Thanh Tham, Tran Thi Thuy et le pasteur Duong Kim Khai, font campagne en faveur de la justice sociale pour les paysans, tandis que le quatrième, le professeur Pham Minh Hoang, proteste contre l'exploitation de la bauxite dans la région des Central Highlands. Tous sont membres du réseau vietnamien Viet Tan basé à l'étranger, qui appelle de ses vœux une réforme politique.

Au moins 30 prisonniers d'opinion sont actuellement incarcérés au Viêt-Nam, dont des membres et des sympathisants de groupes politiques interdits, des syndicalistes indépendants, des blogueurs, des hommes d'affaires, des journalistes et des écrivains.

Le procès et la condamnation de ces trois défenseurs du droit au travail interviennent à la veille du sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE), qui s'ouvre à Hanoï jeudi 28 octobre 2010.

AI Index: PRE01/359/2010
المنطقة آسيا والباسيفك
البلد فييت نام
For further information, contact مكتب الإعلام الدولي

مكتب الإعلام الدولي

هاتف : +44 (0) 20 7413 5566
الساعة 9:30 حتي 17:00 بتوقيت جرينتش يوم الاثنين الى الجمعة
هاتف : +44 (0) 777 847 2126
الخط المفتوح 24 ساعة في اليوم
فاكس : +44 (0) 20 7413 5835
مكتب الإعلام الدولي
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
بريطانيا
لمتابعة المكتب الدولي للاعلام على تويتر
@amnestypress