تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

28 أغسطس 2009

Colombie : pour la troisième fois en 2009, plusieurs membres de la population indigène awá sont assassinés

Colombie : pour la troisième fois en 2009, plusieurs membres de la population indigène awá sont assassinés
L'homicide dont viennent d'être victimes 12 indigènes, dont quatre mineurs, en Colombie est une conséquence de l'attitude des autorités, qui n'ont pas tenu compte des avertissements selon lesquels d'autres attaques auraient lieu si aucune mesure n'était prise pour protéger cette population, a déclaré Amnesty International ce jeudi 27 août.

« Le 26 août, des Awás ont été victimes du troisième massacre à l'encontre de leur peuple en moins d'un an, a déclaré Susan Lee, directrice du programme Amériques d'Amnesty International. Combien d'entre eux devront encore mourir avant que le gouvernement n'agisse pour les protéger ? »

Des hommes armés non identifiés ont pénétré dans la réserve indigène de Gran Rosario, dans le sud-ouest du département de Nariño, et ont tué 12 personnes, dont quatre enfants, toutes membres d'une même famille semble-t-il.

Parmi les personnes tuées figure Tulia García, qui avait reçu des menaces de mort à plusieurs reprises depuis que son mari Gonzalo Rodríguez Guanga avait été tué en mai 2009. Elle avait affirmé être convaincue que l'armée colombienne était responsable de la mort de son époux.

Plus d'une cinquantaine d'Awás de Nariño ont été tués depuis septembre 2008 par la guérilla ainsi que les forces de sécurité et leurs alliés paramilitaires, qui se disputent tous le contrôle de la région.

Les derniers homicides ont eu lieu après une série d'attaques contre le peuple awá. Selon l'Organisation nationale indigène de Colombie (ONIC), le 11 février 2009, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont tué dix Awás dans le département de Nariño. Le 4 février, 17 Awás avaient déjà été tués, semble-t-il aussi par les FARC.

Ces attaques interviennent à la suite d'une série de menaces de mort des paramilitaires soutenus par l'armée contre l'Unité indigène du peuple awá (UNIPA).

« Ces homicides démontrent une nouvelle fois que c'est la population civile qui paie le plus lourd tribut au conflit, et que le gouvernement colombien n'accorde pas à la protection de la population civile dans les zones concernées la priorité qui lui revient », a déclaré Susan Lee.

Amnesty International s'est inquiétée de ce que le gouvernement colombien n'avait toujours pas indiqué clairement les mesures qu'il comptait prendre pour protéger la population awá contre de nouvelles attaques, tout en saluant l'annonce faite par les autorités colombiennes le 26 août de leur intention de mobiliser les instances les mieux à même de mener à bien l'enquête sur ces homicides.

موضوعات

جماعات مسلحة 
فلنطالب بالكرامة 
الإعدام خارج نطاق القضاء وغيره من عمليات القتل غير القانوني 
الشعوب الأصلية 

البلد

كولومبيا 

المنطقة

الأمريكتان 

حملات

فلنطالب بالكرامة 

@amnestyonline on twitter

أخبار

03 ديسمبر 2014

عندما مجدي البغدادي, المقيم في لندن والبالغ من العمر 30 عاما, قرر أن يسافر إلى السودان في عام 2011 من أجل افتتاح مطعم صغير, ما كان يتخيل أن سيتم القبض عليه وسيتعرض... Read more »

08 ديسمبر 2014

عشية تصويت مجلس الشيوخ الأمريكي على قانون عسكري رئيسي يوم الثلاثاء، قالت منظمة العفو الدولية أن الكونغرس الأمريكي يخاطر بتزويد دفعات جديدة من السلاح للقوات والجماعات المسلحة... Read more »

28 نوفمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية إنه يتعين على رئيس شرطة هونغ كونغ التحرك فورا لوقف استخدام عناصر الشرطة للقوة المفرطة والتعسفية بحق الآلاف من أنصار الديمقراطية المتوقع نزولهم ثانية... Read more »

15 ديسمبر 2014

قالت منظمتا العفو الدولية وهيومان رايتس ووتش اليوم أنه ينبغي على السلطات الروسية أن تنهي حملة الترهيب والمضايقة التي تشنها بحق المدافعين عن حقوق الإنسان في الشيشان، وذلك... Read more »

19 ديسمبر 2014

قالت منظمة العفو الدولية إن غياب التنسيق والثغرات الكبيرة في مجال المساعدات الإنسانية يسبب مشقة لا توصف لغالبية 900,000 شخص نزحوا بسبب الصراع في العراق ولجؤوا إلى إقليم... Read more »