تقرير منظمة العفو الدولية لعام  2013
حالة حقوق الإنسان في العالم

28 مايو 2009

Le G20 doit donner l'exemple et améliorer son bilan en matière de droits humains

Le G20 doit donner l'exemple et améliorer son bilan en matière de droits humains
La secrétaire générale d'Amnesty International a demandé au G20, qui regroupe les principales puissances économiques du monde, de donner l'exemple en s'engageant réellement en faveur des droits humains.

« S'ils veulent vraiment être des leaders mondiaux, les États membres du G20 doivent adhérer aux valeurs universelles, regarder en face leurs propres bilans, peu reluisants, et en finir avec leur politique du "deux poids, deux mesures" dans le domaine des droits humains », a déclaré Irene Khan lors du lancement du rapport annuel d'Amnesty International sur la situation des droits humains dans le monde.

Les membres du G20 sont : l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Russie et la Turquie, ainsi que l'Union européenne.

Amnesty International a rassemblé des informations prouvant que des atteintes aux droits humains ont été commises dans bien plus de la moitié des pays du G20 ; il est par conséquent légitime de se demander si ce groupe a réellement qualité pour diriger le monde. Les deux pays les plus puissants, les États-Unis et la Chine, n'ont adhéré qu'à une partie du programme mondial relatif aux droits humains.

La Chine a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC), mais non pas le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP). De leur côté, les États-Unis ont ratifié le PIDCP, mais pas le PIDESC.

« Ces deux pays doivent montrer qu'ils s'engagent en faveur de l'ensemble des droits fondamentaux en ratifiant ces traités sans tarder », a déclaré Irene Khan.

Dans différentes régions du monde, au moins 2 390 personnes ont perdu la vie du fait de l'application de la peine de mort ; 78 % des exécutions ont eu lieu dans des pays du G20. C'est en Arabie saoudite, en Chine et aux États-Unis qu'ont eu lieu le plus grand nombre d'exécutions en 2008. Parmi les quatre premiers pays de cette liste, seul l'Iran ne fait pas partie du G20.

Dans neuf pays du groupe – Afrique du Sud, Argentine, Brésil, France, Inde, Indonésie, Mexique, Russie et Turquie –, des personnes ont été tuées en toute illégalité par des responsables de l'application des lois.

Dans 15, des personnes ont été torturées ou autrement maltraitées en détention : Afrique du Sud, Arabie saoudite, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Russie et Turquie.

Des procès non conformes aux normes d'équité se sont déroulés dans huit pays du G20 – Arabie saoudite, Chine, États-Unis, Inde, Indonésie, Mexique, Russie et Turquie – et, au Royaume-Uni, des personnes ont été entendues lors d'audiences également inéquitables.

Des personnes ont été maintenues injustement en détention, souvent pour des périodes prolongées et sans inculpation ni jugement, dans 14 pays membres du G20 : Afrique du Sud, Arabie saoudite, Australie, Canada (un cas dans un centre de détention pour immigrants), Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Italie, Mexique, Royaume-Uni (il s'agissait d'étrangers en attente d'expulsion), Russie et Turquie.

« Les participants à cette table ronde qui entend diriger le monde ont le devoir de donner l'exemple, en adoptant eux-mêmes un comportement irréprochable, a déclaré Irene Khan. Il serait opportun, pour commencer, que les membres du G20 indiquent clairement que tous les droits humains, qu'ils soient économiques, sociaux, culturels, civils ou politiques, ont la même importance. »

Les chiffres ci-dessus portent tous sur les 19 pays membres individuels du G20, et non sur l'Union européenne.

للمزيد من المعلومات

Rapport 2009 d'Amnesty International

البلد

الأرجنتين 
أستراليا 
البرازيل 
كندا 
الصين 
فرنسا 
ألمانيا 
الهند 
إندونيسيا 
إيطاليا 
اليابان 
المكسيك 
روسيا 
المملكة العربية السعودية 
جنوب أفريقيا 
كوريا الجنوبية 
تركيا 
بريطانيا 
الولايات المتحدة الأمريكية 

المنطقة

الأمريكتان 

موضوعات

عقوبة الإعدام 
الاحتجاز 
التمييز 
الحقوق الاقتصادية والاجتماعية والثقافية 
حرية التعبير 
التعذيب وإساءة المعاملة 
المحاكمات والأنظمة القانونية 

@amnestyonline on twitter

أخبار

15 يناير 2015

تشير الصور الملتقطة بالأقمار الصناعية التي نشرتها منظمة العفو الدولية اليوم إلى وجود أدلة دامغة وصادمة على حجم الهجوم الذي شنه مسلحو بوكو حرام على بلدتي باغا ودوروم باغا... Read more »

08 ديسمبر 2014

عشية تصويت مجلس الشيوخ الأمريكي على قانون عسكري رئيسي يوم الثلاثاء، قالت منظمة العفو الدولية أن الكونغرس الأمريكي يخاطر بتزويد دفعات جديدة من السلاح للقوات والجماعات المسلحة... Read more »

19 يناير 2015

دعت منظمة العفو الدولية حكومتي أستراليا وبابوا غينيا الجديدة إلى حماية حقوق ورفاه طالبي اللجوء الذين يحتجون حالياً على اعتقالهم في مركز احتجاز جزيرة مانوس

... Read more »

16 يناير 2015

 إن سلسلة مما لا يقل عن 69 عملية اعتقال في فرنسا هذا الأسبوع بتهمة "الدفاع عن الإرهاب" الغامضة تشكل مجازفة بانتهاك حرية التعبير

 

Read more »
23 يناير 2015

من المرجح أن يتم تعليق جَلد رائف بدوي المزمع اليوم الجمعة بعد أن أوصت لجنة طبية بعدم تنفيذ الجولة الثانية من الجلدات بحقه لأسباب صحية.  وأخضعت اللجنة المؤلفة من... Read more »